Connectez-vous à nous
femmes

Actualités

Lydie Manéré: repartir à zéro

Depuis quelques années, les femmes entrepreneures sont de plus en plus nombreuses au Québec. Pour souligner la Journée internationale des femmes, Courrier Laval met en lumière les parcours opposés, mais exceptionnels de deux femmes lavalloises en affaires.

Avec un parcours atypique, Lydie Manéré, immigrante et mère monoparentale, a fondé son entreprise d’économie sociale pour épauler et guider les nouveaux arrivants à travers leur parcours entrepreneurial.

Lydie Manéré est arrivée de France en 2015 pour s’installer dans Saint-Dorothée avec cinq enfants et quelques économies.

Après avoir travaillé près de 22 ans en cuisine, elle a décidé de changer complètement de domaine à l’âge de 38 ans pour travailler en intervention sociale.

Cette femme a lancé officiellement son entreprise de communication, Succès DANS L’ombre, après avoir fini son diplôme de coach de carrière au Québec en 2018.

«En accompagnant les immigrants, j’ai vu qu’il y avait des professionnels surqualifiés qui n’arrivaient pas à se trouver un emploi, raconte cette femme originaire de la Martinique. Ces nouveaux arrivants voulaient souvent se lancer en affaires, mais ils ne trouvaient personne pour les encourager et encadrer dans leur démarche.»

Créer un impact

Quelques mois après son arrivée au Québec, Lydie a commencé à travailler pour un organisme d’aide à l’emploi. Elle se rend compte que, souvent, l’expérience et les diplômes des immigrants ne sont pas reconnus.

«L’organisme d’aide à l’emploi pour lequel je travaillais devait remplir un quota pour avoir droit aux subventions, explique la femme de 47 ans. Ils devaient aider un minimum de 60% de leur clientèle à se trouver un emploi. Le problème est que les immigrants se voyaient souvent obligés de prendre n’importe quel travail.»

Peu longtemps après avoir commencé à travailler dans cet organisme, Lydie s’investit auprès d’entrepreneurs immigrants.

«Je travaille fort depuis deux ans pour renforcer ma présence auprès de la communauté immigrante et créer tout un réseau de contacts», affirme-t-elle.

Soutenir les entrepreneurs

Depuis l’été 2018, Lydie organise des salons d’entrepreneurs à prix modique pour les gens de minorité visible.

«Je ne soutire pas de bénéfices de mon entreprise pour le moment, commente-t-elle. Pour moi, soutenir la cause, aider les entrepreneurs à restructurer leur commerce et créer un impact auprès de la communauté représentent une réussite plus importante.»

Selon une étude de Statistiques Canada sur les entrepreneurs immigrants, les entreprises appartenant à ces derniers contribuent de manière importante à la création nette d’emplois.

Succès DANS L’ombre est à la fois un magazine web et une émission radiophonique créée pour donner une visibilité aux entrepreneurs immigrants et montrer qu’ils contribuent à l’essor économique du Québec.

«En ce moment, je commence à toucher le fond financièrement, avoue-t-elle. Comme ma compagnie est une entreprise d’économie sociale, je vais avoir droit bientôt aux subventions. De plus, je viens d’avoir un travail comme coach à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB).»

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page