Connectez-vous à nous

L’ouverture du centre L’Aviron retardée

Communauté

L’ouverture du centre L’Aviron retardée

Le centre d’hébergement communautaire L’Aviron, dont l’ouverture était prévue en mai dernier, ne verra le jour que fin janvier 2012.

Situé au 1015, boulevard des Laurentides, au coin de la rue Gianchetti, à Pont-Viau, le centre sera édifié là où se trouvait un concessionnaire automobile et, auparavant, une entreprise de soudure.

«Une opération de décontamination d’hydrocarbures et un montage financier complexe ont retardé les travaux de rénovation du bâtiment», déclare le chef de la division urgence sociale du Service de protection des citoyens, Martin Métivier.

Unités de logement

Les 30 unités d’hébergement annoncées l’été dernier restent inchangées.

Le centre comprendra 6 chambres d’urgence, 6 chambres de transition où les gens séjourneront pour une période maximale de 18 mois, 6 studios supervisés prévus pour un hébergement d’une durée n’excédant pas deux ans et 12 appartements permanents.

«Nous avons voulu un organisme qui soit viable à long terme. Ce n’est pas un modèle payant de remettre les personnes dehors au petit matin. Au centre L’Aviron, elles pourront rester dans les logements le jour», explique M. Métivier, membre du conseil d’administration du futur centre.

Financement

Le montage financier du centre d’hébergement a été complexe, selon M. Métivier. «Il a fallu envoyer des demandes aux niveaux fédéral, provincial et municipal», dit-il.

Le ministère des Affaires municipales a versé un prêt de démarrage de 126 000 $. La Société d’habitation du Québec est impliquée au niveau de l’acquisition et de la construction des logements, à hauteur de 1,9 M$.

Ville de Laval avancera plus d’un demi-million de dollars, qu’elle se fera rembourser par la Communauté métropolitaine de Montréal, à même le fonds dédié au logement social.

Ottawa participera via son programme «Stratégie de partenariats de lutte à l’itinérance», à hauteur de 300 000 $.

Enfin, Laval et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs ont financé l’opération de décontamination du bâtiment.

L’Aviron a été mis sur pied par le Réseau des organismes et intervenants en itinérance à Laval.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page