Connectez-vous à nous

Louise Lecavalier livre 1000 batailles en solo et duo

lidl opening times today

Culture

Louise Lecavalier livre 1000 batailles en solo et duo

DANSE. Dans Mille batailles, sa pièce présentée ce jeudi 26 octobre à la Maison des arts de Laval, la célèbre interprète et chorégraphe Louise Lecavalier revêt l’armure et développe un univers inspiré du Chevalier inexistant de l’auteur italien Italo Calvino et des personnages aux limitations physiques du réalisateur japonais Miyasaki.

Commentaires

L’artiste évolue d’abord seule dans un espace clos aux allures de ring, y livrant 1000 batailles intenses et éphémères, avant de croiser le chemin d’un second individu et d’en faire son écuyer fidèle.

Il en ressort des solos et duos, en compagnie de Robert Abubo, alors qu’un musicien présent sur scène, Antoine Berthiaume, ajoute à l’ambiance et donne au spectateur un autre point de vue sur ce monde intriguant qui bouge devant lui.

«Avec le Chevalier inexistant, j’aimais la richesse d’un tel personnage sans corps, raconte Louise Lecavalier qui a travaillé différemment en se filmant devant miroir. J’anime le costume que je porte. Ce n’est pas mes émotions. Ça donne une gestuelle plus mécanique et froide qui se réchauffe au fil de la prestation.»

L’apparition d’un Pancho Villa force son Don Quichotte à s’engager dans un contact plus interactif où l’humour pointe parfois le nez. À ce moment, la passion de l’œuvre précédente, So Blue, perce la surface au fil  des neuf sections chorégraphiques d’une durée d’une heure une minute.

«C’est moi qui impose les déplacements à ce personnage qui me suit avec confiance, sans porter de jugement, continue l’artiste de 59 ans originaire de Sainte-Dorothée.  Mon chevalier porte une rectitude, un type de folie dans sa tête, lui qui tente l’absurdité de la perfection.»

Succès instantané, le spectacle Mille batailles a été créé en février 2016, à Düsseldorf et Dresde, en Allemagne, un an après avoir débuté le travail en studio. Très vite, la pièce s’est rendue à Paris, Bruges, au Mexique et en Amérique du Sud, alors que Louise Lecavalier revient tout juste d’une tournée comprenant Copenhague, Strasbourg et Milan, avant de se rendre à Québec en décembre.

L’artiste collabore également à la prochaine production du Théâtre Ubu sur la mystique du XIIIe siècle, Marguerite Poete, en compagnie de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin. Jumelant danse et théâtre, l’œuvre sera présentée en février et mars prochain à l’Espace Go, à Montréal.

Louise Lecavalier présente «Mille batailles», le jeudi 26 octobre, à 20h, à la Maison des arts de Laval (1395, boulevard de la Concorde Ouest). Information: 450 667-2040.

L’artiste évolue d’abord seule dans un espace clos aux allures de ring, y livrant 1000 batailles intenses et éphémères, avant de croiser le chemin d’un second individu et d’en faire son écuyer fidèle.

Il en ressort des solos et duos, en compagnie de Robert Abubo, alors qu’un musicien présent sur scène, Antoine Berthiaume, ajoute à l’ambiance et donne au spectateur un autre point de vue sur ce monde intriguant qui bouge devant lui.

«Avec le Chevalier inexistant, j’aimais la richesse d’un tel personnage sans corps, raconte Louise Lecavalier qui a travaillé différemment en se filmant devant miroir. J’anime le costume que je porte. Ce n’est pas mes émotions. Ça donne une gestuelle plus mécanique et froide qui se réchauffe au fil de la prestation.»

L’apparition d’un Pancho Villa force son Don Quichotte à s’engager dans un contact plus interactif où l’humour pointe parfois le nez. À ce moment, la passion de l’œuvre précédente, So Blue, perce la surface au fil  des neuf sections chorégraphiques d’une durée d’une heure une minute.

«C’est moi qui impose les déplacements à ce personnage qui me suit avec confiance, sans porter de jugement, continue l’artiste de 59 ans originaire de Sainte-Dorothée.  Mon chevalier porte une rectitude, un type de folie dans sa tête, lui qui tente l’absurdité de la perfection.»

Succès instantané, le spectacle Mille batailles a été créé en février 2016, à Düsseldorf et Dresde, en Allemagne, un an après avoir débuté le travail en studio. Très vite, la pièce s’est rendue à Paris, Bruges, au Mexique et en Amérique du Sud, alors que Louise Lecavalier revient tout juste d’une tournée comprenant Copenhague, Strasbourg et Milan, avant de se rendre à Québec en décembre.

L’artiste collabore également à la prochaine production du Théâtre Ubu sur la mystique du XIIIe siècle, Marguerite Poete, en compagnie de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin. Jumelant danse et théâtre, l’œuvre sera présentée en février et mars prochain à l’Espace Go, à Montréal.

Louise Lecavalier présente «Mille batailles», le jeudi 26 octobre, à 20h, à la Maison des arts de Laval (1395, boulevard de la Concorde Ouest). Information: 450 667-2040.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page