Connectez-vous à nous

L’Opéra Bouffe fête ses 40 ans entre Paris et Mexico

Culture

L’Opéra Bouffe fête ses 40 ans entre Paris et Mexico

Pour son 40e anniversaire, l’Opéra Bouffe du Québec (OBQ) s’offre l’une des plus spectaculaires opérettes du répertoire, Le Chanteur de Mexico, avec pas moins d’une quarantaine d’artistes qui fouleront la scène de la Maison des arts de Laval.

Monik Vincent, chorégraphe, et Isabeau Proulx-Lemire, metteur en scène. (Photo 2M.Media)

«Francis Lopez a créé cette œuvre très moderne en 1951, raconte Isabeau Proulx-Lemire, à qui on a confié la mise en scène. C’est une opérette qu’on appelait « à grand spectacle ». Ça se rapproche beaucoup de la comédie musicale et chanson française, sans oublier la fascination des Européens pour l’univers du Far-West américain, des éléments qui n’étaient pas là 50 ans plus tôt.»

Dans Le Chanteur de Mexico, l’action se développe en 2 actes et 19 tableaux impliquant autant de changements de décors sans compter les costumes d’époque et les chorégraphies à maîtriser à travers le chant.

«Les gens de l’OBQ ont une volonté de bien réussir les choses avec un résultat final impressionnant, souligne la chorégraphe Monik Vincent, connue du grand public pour son travail à l’émission Le match des étoiles. Avec eux, je retrouve l’œil qui brille quand un non danseur réussit un pas de danse, alors qu’on travaille des styles inspirés tantôt du folklore basque tantôt des influences latines.»

«C’est une épopée spectaculaire sur la quête de l’amour et du succès, deux objectifs encore bien réels aujourd’hui.»

 – Isabeau Proulx-Lemire, metteur en scène

L’argument

Au lever du rideau, l’auditoire se trouvera dans le petit village balnéaire de Lesaca, sur la côte basque française. S’y produisent le chanteur Vincent Etchebar et son fidèle comparse Bilou, qui rêvent de faire carrière à Paris. Ils croisent alors l’impresario Cartoni qui cherche un ténor pour remplacer sa vedette refusant de se rendre au Mexique où il sait que sa tête est mise à prix.

Simon Fournier, directeur musical et artistique, et Klara-Martel Laroche (Cricri).(Photo 2M.Media)

Après un séjour parisien et la rencontre d’une logeuse au caractère bien trempé, Cricri, les deux amis partiront en tournée pour le pays de Zappata où bien des mésaventures loufoques les attendent.

«Quand on pense à Star Académie et Occupation double, la recherche du succès et de l’amour que l’on trouve dans cette pièce n’a guère changée sur le plan de la nature humaine», exprime Isabeau Proulx-Lemire.

«Si vous ne deviez assister qu’à une seule opérette dans votre vie, ce doit être celle-ci!»

 – Simon Fournier, directeur musical et artistique

Plaisir et légèreté

«Il fait bon de se retrouver dans une troupe de passionnés et de jouer dans cette opérette débridée, riche en clins d’oeil et connivence avec le public», ajoute le comédien bien connu Richard Lalancette qui incarne le vil Cartoni.

«Musicalement, on a droit à une belle diversité, que ce soit des solos, duos, chœurs, avec plusieurs changements de registre», continue Philippe Gobeille, l’interprète de Bilou.

«Sans connaître l’œuvre en détail, j’avais toujours eu un préjugé défavorable, affirme Simon Fournier, directeur musical et artistique de l’OB depuis janvier 2001. Je m’étais trompé. Voilà une histoire très contemporaine sans intrigue compliquée avec des personnages auxquels les gens peuvent s’identifier.»

Tout comme Simon Fournier, Klara-Martel Laroche a eu une surprise dès qu’elle a pris connaissance du spectacle. «Je me suis aperçue que je connaissais la plupart des chansons, d’observer celle qui joue Cricri. Ce sont des airs que j’écoute depuis l’enfance et qui sont rassemblés en une seule et unique opérette.»

Notons qu’Asitha Tennekoon, Marie-Pierre de Brienne et Manuel Blais complètent l’équipe de six solistes de la production.

L’Opéra Bouffe du Québec présente l’opérette <@Ri>Le Chanteur de Mexico<@$p>, de Francis Lopez, mise en scène d’Isabeau Proulx-Lemire, du 10 au 18 novembre, à la Maison des arts de Laval (1395, boulevard de la Concorde Ouest). Information et billets: 450 667-2040.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page