Connectez-vous à nous

L’oléoduc générerait des retombées fiscales dérisoires

Actualités

L’oléoduc générerait des retombées fiscales dérisoires

PROJET ÉNERGIE EST. Advenant la réalisation du projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada, les retombées fiscales seraient pour le moins dérisoires pour la Ville de Laval.

Commentaires

C’est du moins ce que révèle un second rapport indépendant commandé par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) pour évaluer l’impact fiscal qu’aurait un tel projet pour les municipalités touchées.

«Le projet Énergie Est rapporterait 11 200 $ à Ville de Laval par année en taxation», déplore le conseiller municipal Stéphane Boyer en citant cette étude.

Élu du Mouvement lavallois et président des consultations publiques que la CMM tient présentement sur le controversé projet, M. Boyer affirme que le jeu n’en vaut pas la chandelle.

«Assumer les risques d’un projet qui rapportera des millions à l’industrie privée pour une bouchée de pain n’est tout simplement pas acceptable. Au-delà du risque, ce maigre revenu ne compenserait sans doute pas les coûts associés à la formation de notre personnel et aux mesures d’urgence qui devront être mises en place», déclare le conseiller de Duvernay-Pont-Viau dans un communiqué de presse, publié le 18 septembre.

Contrairement aux autres provinces canadiennes, poursuit l’élu, la législation québécoise ne permet pas de taxer de telles infrastructures différemment, ce qui explique le très faible impact fiscal que l’oléoduc générerait dans la Belle Province.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page