Connectez-vous à nous

L’odyssée d’un immigrant devient le premier roman de Pauline Errico

lidl opening times today

Culture

L’odyssée d’un immigrant devient le premier roman de Pauline Errico

Amédée Errico a raconté la jeunesse qu’il a vécue durant la Deuxième guerre mondiale avant d’émigrer au Canada, mais n’a jamais publié ce récit de son vivant. Sa fille Pauline, résidente de Sainte-Dorothée, vient de le faire dans un roman de 700 pages: L’odyssée d’un enfant de la guerre.

L’ouvrage a été lancé en août par Essor-Livres Éditeur, au Centre Axion de Laval, en présence d’une cinquantaine de personnes venues en apprendre davantage sur cette saga dans laquelle l’auteure rend hommage à un homme et sa famille, mais aussi l’épopée universelle de tous les immigrants désireux de s’intégrer et vivre heureux.

Le livre nous plonge donc dans la rocambolesque aventure d’un immigrant se déroulant entre l’Italie des années trente et le Canada des années soixante.

L’histoire commence en 1936 à Grenoble en France, lieu de naissance d’Amédée, et se clôt par l’arrivée de la famille au Canada, quelques jours avant les événements de mai 1968 en Europe.

«D’une époque à l’autre, entre bombardements et déracinements, le lecteur vit de forts moments d’action et d’émotion, par exemple lorsque Amédée tente le tout pour le tout afin de nourrir sa famille dans des lieux sous haute surveillance de l’armée allemande», indique le document de presse.

«Documenté, bien ancré dans la réalité politique et sociale des périodes évoquées, le récit relate aussi l’expédition du père de l’auteure à travers les Alpes, ainsi que son sentiment d’être rejeté par le pays qui l’avait pourtant vu naître.»

On décrit ce roman comme «poignant et surprenant, l’odyssée d’une véritable débrouillardise au service de la volonté de survivre et d’en finir avec l’exil, la traversée d’une multitude d’épreuves pour enfin trouver sa terre promise.»

Pauline Errico est née à Trieste, en Italie. Elle a émigré au Canada avec son père, sa belle-mère et sa soeur en 1968. À la mort de son père, elle a entrepris de publier son manuscrit de vie auquel ont été ajoutés des éléments contemporains témoignant de ce qu’est devenue la famille.

On pourra rencontrer l’auteure au Salon du livre de Sherbrooke en octobre et celui de Montréal en novembre.

L’odyssée d’un enfant de la guerre, Amédée Errico, texte établi par Pauline Errico, Essor-Livres Éditeur, 700 pages, 29.95 $. En librairie et à l’adresse: leseditionsdelapotheose.com.

 

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page