Connectez-vous à nous

«L’objectif est atteint»

Jeux du Québec

«L’objectif est atteint»

Même sans une équipe de tennis, la délégation lavalloise menée par le chef de mission Joël Savoie aux Jeux du Québec a réussi à atteindre son objectif de départ.

Grâce aux trois médailles récoltées par le porte-drapeau Matisse Julien en cyclisme et Praise Omogbai en athlétisme, Laval a terminé les Jeux en 15e place avec une récolte de 16 au total.

«Au départ, nous avions pour but de viser 15 à 20 podiums pour les Jeux, mentionne Joël Savoie. Nous savions que ça serait difficile à obtenir sans notre équipe de tennis, mais nous sommes bien satisfaits du résultat.»

Au-delà des performances individuelles de plusieurs athlètes et des deux médailles d’or gagnées par les équipes de soccer, un autre fait d’armes a retenu l’attention du chef de mission à Thetford Mines.

«On parle souvent des bons résultats, mais je crois que l’événement qui m’a le plus touché est la performance de Florence Filion en triathlon, note-t ‘il. Elle revenait d’une blessure et sa présence a été remise en doute jusqu’à la dernière minute. Même la délégation de l’Estrie a tenu à souligner son courage. Elle a fait preuve de beaucoup de caractère».

L’athlète de 12 ans a en effet réussi à terminer ses deux courses, finissant 34e à l’épreuve individuelle avec sillonage (375 m, 10 km et 2,5 km) et 37e au contre-la-montre individuel (200 m, 5 km et 1,5 km) chez les 12-15 ans.

À ses 6e Jeux en tant que chef de la délégation lavalloise, ses 12e au total, Joël Savoie tire sa révérence. M. Savoie ne quittera toutefois pas le monde du sport pour autant, lui qui se verra offrir un poste au sein du comité organisateur qui chapeautera l’édition de 2020 présentée dans la région.

Julien se démarque

À sa 4e présence aux Jeux du Québec, le porte-drapeau Matisse Julien a fait flèche de tout bois en cyclisme, terminant sa récolte avec une médaille de chaque couleur.

Celui qui en était à ses dernières compétitions fait preuve d’une grande maturité pour ses 15 ans et admet que sa préparation a fait foi de tout.

«Je me sens vraiment bien, mentionne le résident de Champfleury. La pression vient de tomber. J’ai même surpassé mes attentes. Je croyais bien faire au contre-la-montre et au sprint, mais je pensais que ça allait aller un peu moins bien durant l’épreuve sur route.»

Julien, qui alterne entre le vélo l’été et le ski de fond l’hiver, vise maintenant à se qualifier pour le Championnat de ski de fond qui aura lieu à Gatineau cet hiver.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Jeux du Québec

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page