Connectez-vous à nous

L’incertitude persiste quant à la survie des centres de désintoxication lavallois

lidl opening times today

Actualités

L’incertitude persiste quant à la survie des centres de désintoxication lavallois

SOCIÉTÉ. Malgré l’octroi d’une aide de près de 6 millions $ annoncée le 20 janvier par le gouvernement du Québec et l’affirmation par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CSSS) de Laval qu’aucune fermeture n’est envisagée sur le territoire, l’inquiétude règne dans les deux institutions du genre sur le territoire lavallois.

Commentaires

Ce secours financier arrive après la fermeture de Malaric, le troisième centre à devoir fermer ses portes depuis le printemps 2015, ainsi que celle évitée de justesse du centre Bon Secours, à Montréal, qui était prévue ce 22 janvier.

«On ne connaît pas encore sur quelle base cet argent sera distribué, de prévenir Jacques Bernier qui dirige les deux centres de désintoxication présents dans la troisième plus grande ville du Québec. Tant qu’une logique économique poussera à couper, couper, couper, cela mettra en péril la survie de nos organisations. Cette année, notre manque à gagner reste de 76 000 $.»

Endettement alourdi

Comme partout ailleurs en province, la clientèle touchée par la toxicomanie est en chute de 25 % (125 personnes) sur l’île Jésus depuis la réforme de l’aide sociale en mai dernier.

«En contrepoids, les gens en réinsertion sociale sont en hausse de 20 % puisque nous avons dû éliminer tout frais d’entrée (100 $) et loyer mensuel (375 $) pour ne pas les faire fuir. Le gouvernement coupe sans égard pour les réalités locales», continue Jacques Bernier, qui est administrateur au C.A. de l’Association québécoise des centres d’intervention en dépendance.

Ces services que les organisations lavalloises n’ont d’autre choix de rendre accessibles gratuitement ne diminuent en rien les coûts reliés aux deux bâtiments évalués ensemble à 3,9 M $, rappelle M. Bernier.

Également, la nuitée chargée 50 $ au résident depuis le 1er janvier n’en coûte pas moins 65 $ à l’organisme, ce qui représente un manque à gagner de 15 $ par client chaque jour.

Initiative audacieuse

Depuis janvier 2015, le centre de thérapie La Maisonnée Paulette Guinois, dans Auteuil, et le centre de soutien à la désintoxication et réinsertion sociale Un Foyer pour toi, dans Pont-Viau, ont entamé un processus de fusion afin d’assurer la pérennité d’un modèle unique au Québec.

«Notre objectif en est un de saine gestion en rentabilisant une seule organisation», mentionne Jacques Bernier qui élabore ce projet depuis cinq ans en compagnie de Serge Lord, ancien employé de la Ville de Laval et ex-directeur général de La Maisonnée Pauline Guinois.

Surtout, cette initiative renforcera le continuum d’intervention et services en hébergement et dépendances.

Récapitulatif

Rappelons que depuis le 1er mai, l’allocation des prestataires d’aide sociale qui séjournent dans des centres pour toxicomanes est passée de 747 à 200 $ par mois. Alerté sur l’effet dévastateur de cette mesure dénoncée par tous les intervenants du milieu, le gouvernement a mandaté deux firmes indépendantes (Trigone et Deloitte), par le truchement d’Emploi Québec, de tracer un portrait de la situation et en venir à une mesure transitoire.

«Il est bon de mentionner qu’en 2009, les centres lavallois accueillaient 20 % de gens habitant l’île Jésus, alors que depuis 2012, nous sommes passés à 75 % de Lavallois», de dire Jacques Bernier, qui mise sur son comité de transition vers la fusion et une étude de faisabilité pour rassurer les banques quant à son plan de redressement financier pour les 2 centres lavallois servant chaque année à donner une seconde chance à 600 itinérants, toxicomanes et gens sur l’aide sociale.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page