Connectez-vous à nous

L’Espace de la Concorde à l’origine de la démarche «ÉvoluCité»

Actualités

L’Espace de la Concorde à l’origine de la démarche «ÉvoluCité»

Les premiers jalons de la démarche «ÉvoluCité», dévoilée ce printemps, ont été posés en 2006, alors que la Ville de Laval planchait sur un Programme particulier d’urbanisme (PPU) entourant la future station de la Concorde.

Déjà, on cherchait à densifier le secteur à la faveur d’immeubles résidentiels en hauteur et à privilégier les commerces de proximité, les espaces récréatifs et publics au profit des déplacements actifs et collectifs.

D’ailleurs, l’Espace de la Concorde comptait parmi les secteurs en développement qui servaient à illustrer la nouvelle Politique d’urbanisme durable.

Essentiellement, ce secteur correspond à la zone industrielle enclavée à l’est de la voie ferrée, au cœur d’un développement résidentiel situé au sud de la station intermodale de la Concorde.

À forte densité

En conformité avec les objectifs du PPU et de la Politique de l’urbanisme durable, le redéploiement de part et d’autre de l’ancienne montée du Moulin, aujourd’hui rebaptisée avenue Léo-Lacombe, devrait donner lieu à l’implantation de plus d’un millier de nouveaux logements.

Pour l’heure, cette reconversion s’opère dans la portion sud de l’avenue Léo-Lacombe, où deux projets de condominiums totaliseront à terme plus de 130 unités d’habitation.

Plus on remontera vers la station de métro, plus l’habitat se densifiera.

Incidemment, le concept d’aménagement prévoit à proximité de l’îlot du métro et de la gare de train un pôle multifonctionnel où les bâtiments résidentiels et commerciaux auront un minium de six étages.

«Les espaces libres extérieurs seront quant à eux aménagés en une place animée par des terrasses et des activités ponctuelles, comme un marché public», suggère un document préparé par le Service de l’urbanisme.

Toujours dans la foulée de rendre plus accessibles les installations du transport collectif, une passerelle surplombera la voie ferrée du Canadien Pacifique pour ainsi permettre aux résidents situés à l’ouest d’y accéder plus facilement.

Par ailleurs, une place publique bordée d’arbres s’implanterait au cœur de ce secteur domiciliaire en devenir.

Pour accélérer la transformation du secteur, la Ville a adopté en 2009 des programmes de crédit fiscal, servant tantôt pour la relocalisation d’entreprises industrielles, tantôt pour l’acquisition d’unités de logements.

Bref, tout le projet s’articule autour d’un concept de planification urbaine centré sur le transport en commun et les déplacements actifs.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page