Connectez-vous à nous

Les Senators jouent encore les troubles-fêtes

lidl opening times today

Hockey

Les Senators jouent encore les troubles-fêtes

Le Rocket de Laval s’est incliné par la marque de 4 à 3 face aux Senators de Belleville à l’occasion du 100e match à domicile de son histoire vendredi à la Place Bell.

Pour l’occasion, 9 935 partisans étaient réunis dans l’amphithéâtre lavallois, ce qui constitue une salle comble et la foule la plus importante de la saison 2019-2020.

Malgré une nette domination du Rocket, ce sont les visiteurs qui ont pris les devants à mi-chemin au premier engagement. Lors d’un avantage numérique, le défenseur Jordan Murray a marqué son cinquième but de la saison grâce à un tir parfait dans la partie supérieure du filet.

Charles Hudon a obtenu une chance en or de créer l’égalité quelques secondes plus tard, alors qu’il s’est amené seul devant Joey Daccord. Le natif d’Alma n’a toutefois pas été en mesure de déjouer le gardien adverse.

Josh Norris a doublé l’avance des siens très tôt en période médiane. Il a complété un superbe jeu de Christian Jaros et Alex Formenton sur une séquence où les deux équipes évoluaient à quatre contre quatre. Jaros a ensuite fait 3 à 0 grâce à un autre tir précis.

Kevin Lynch a redonné espoir aux partisans en marquant avec 1,7 seconde à faire à l’engagement. Puis, après un nouveau but des visiteurs, le Rocket a tenté une remontée tardive, réduisant l’écart à un seul but grâce à Riley Barber et Phil Varone. Ce ne fut cependant pas suffisant pour forcer la prolongation.

«Nous avons été là pendant la plupart du match, mais il faut jouer 60 minutes, a noté l’attaquant Laurent Dauphin après la rencontre. Si on veut gagner, il ne faut pas donner des buts parce qu’on lâche la pédale pendant un shift

En marge de cette rencontre, l’organisation a également annoncé qu’elle présentera la Classique des étoiles 2021 de la Ligue américaine de hockey.

Retour pour Cale Fleury

Le défenseur Cale Fleury disputait son premier match de la saison avec le Rocket de Laval. Il a présenté un différentiel de -2 et tenté 2 tirs.

«Il n’a pas été parfait, mais c’était bien pour un gars qui n’a pas joué depuis longtemps, a souligné l’entraîneur-chef Joël Bouchard. Il revient dans la ligue américaine et il l’a appris hier. C’est beaucoup d’émotions et d’attentes à gérer.»

Fleury n’avait pas vu d’action en près de deux semaines avec le grand club. Depuis le début de la campagne, il a obtenu un but et distribué 102 mises en échec, ce qui constitue un sommet chez les recrues dans la Ligue nationale de hockey.

Il ne voit pas ce retour à Laval comme un recul dans son développement. «Je crois que c’est une bonne chose pour moi de pouvoir prendre de la confiance en jouant dans toutes sortes de situations, a expliqué le principal intéressé. J’ai aussi l’occasion de jouer davantage que lorsque j’étais à Montréal donc ça devrait être bon pour moi.»

Le deuxième match du programme double entre le Rocket et les Senators aura lieu samedi à la Place Bell.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page