Connectez-vous à nous

Les policiers offrent le café

lidl opening times today

Actualités

Les policiers offrent le café

Dans la matinée du 14 mai, des agents du Service de police de Laval (SPL)ont distribué plus de 130 cafés à des usagers des stations de métro Montmorency et Cartier durant l’activité Café avec un policier, une seconde présence du côté du transport en commun.

Depuis 2015, des policiers du SPL font le tour des quartiers sur une base mensuelle pour aller à la rencontre des citoyens dans un café de leur secteur.

«Nous voulons créer une proximité avec les gens, surpasser ainsi les barrières physiques et psychologiques pour échanger avec eux et répondre à leurs questions des plus informelles à celles qu’ils n’oseraient peut-être pas poser dans un autre contexte», affirme l’agente Julie Marois, porte-parole du SPL.

«Nous sommes ici pour nous rapprocher des citoyens, continuent les agentes Lyne Chartier et Mélissa Carrera avant de servir café, sucre et lait avec le sourire. Ils sont surpris et ça met tout le monde de bonne humeur.»

«Je trouve intéressant ce voisinage avec la force constabulaire, de confier Guy Bertrand, 55 ans, de Pont-Viau, qui a discuté de difficultés routières autour de l’école Saint-Gilles avec une policière. D’ordinaire, quand on a affaire à eux, c’est jamais bon signe, mais parce qu’on a fait un stop américain ou outrepasser la vitesse permise. `Ce contact humain est rassurant.»

Venue de Montréal pour se rendre à l’hôpital, Isabelle Lemaître n’a pas caché sa surprise. «C’est surprenant de se faire offrir un café par un policier, a dit la dame de 60 ans. Ça ne se refuse pas!»

«Ça étonne de voir tous ces policiers en uniformes parmi la population civile, mentionne François Jean-Christophe, 27 ans, un Montréalais travaillant à Laval. De les rencontrer sans que ce soit une mauvaise expérience, c’est sûr que ça aidera à réduire la méfiance chez plusieurs personnes.»

«Effectivement, les policiers sont plus connus pour contrôler les gens qui éprouvent des problèmes que pour être gentils, poursuit, Pierre Leblanc, 62 ans, qui habite Chomedey. C’est agréable de changer un peu l’image.»

C’est aux États-Unis, dans l’état de Californie, qu’est né le concept en 2011. Trois ans plus tard, des corps policiers de la Rive-Nord ont emboîté le pas, puis la grande région métropolitaine, dont Laval, en 2015.

D’ailleurs, les agents lavallois ont rejoint leurs collègues de Montréal, station Berri-UQAM, pour couronner ce Café avec un policier.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page