Connectez-vous à nous

Les Pirates tirent de l’arrière 

Baseball

Les Pirates tirent de l’arrière 

Après deux victoires convaincantes de 7 à 0 et 18 à 5, les Orioles de Montréal mènent la série 2 à 0 face aux Pirates de Laval au premier tour des séries éliminatoires dans la Ligue de baseball junior élite. Le prochain match de cette série quatre de sept aura lieu le mercredi 29 août à 19h30 au stade Gary Carter, à Ahuntsic.  

La tâche ne s’annonce pas facile pour les Pirates qui font face à une équipe qui n’a pas perdu à ses douze dernières sorties et qui a présenté le meilleur dossier de la ligue en saison régulière. 

De son côté, le club lavallois présente une fiche de 5 victoires et 7 revers pendant cette même période. 

Avant les parties d’après-saison, Montréal affichait un dossier de 5 victoires et 1 revers face à Laval. 

Retour sur la saison 

Après une saison 2017 très difficile , ayant été exclus des séries, les Pirates ont terminé la dernière campagne au 4e rang de la division La Cage brasserie sportive, réussissant du même coup à se classer en séries.

De l’aveu du directeur général, Daniel Brodeur, le principal objectif de la saison était de recréer une culture gagnante. «L’an dernier, nous avions parfois des gars qui ne se pointaient pas aux parties, explique M. Brodeur. Cette année, le but était de non seulement faire les séries, mais également de redevenir compétitif.»

Sur ce point, nul doute que l’objectif a été atteint, puisque la formation lavalloise a présenté un dossier de 18 victoires et 24 défaites. L’équipe a composé avec de nombreux blessés au cours de la saison, ce qui a diminué les attentes.

«Nous avons eu un très bon départ, note celui qui a délaissé ses fonctions d’entraîneur avant le début de la saison pour confier le poste à son adjoint Frédérick Majeur. Ensuite, plusieurs de nos lanceurs se sont blessés, ce qui fait que nous nous sommes retrouvés avec un seul vrai partant à un certain moment. Heureusement, plusieurs joueurs se sont révélés de belles surprises au monticule pour nous permettre de rester dans la course.»

Sur le plan individuel, Mathieu Charlebois s’est illustré, aggissant comme catalyseur à l’offensive, lui qui a généré une moyenne au bâton avoisinant les 400.

Par ailleurs, trois Lavallois se sont aussi démarqués en frappant pour une moyenne supérieure à 300.

«On dit souvent que c’est difficile de développer des joueurs natifs de Laval dans notre équipe, mais Emeric Désilets, Fred Achard Groleau et Olivier Mayrand ont très bien performé au cours de l’été», relate celui qui entraîne également l’équipe féminine de baseball U16.  

En collaboration avec Dave Duchemin 

Commentaires

Journaliste aux sports et à l'éducation, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Baseball

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page