Connectez-vous à nous
Photo Henry Rabinowitz, CC

COVID-19

Cité-de-la-Santé : patients en soins palliatifs bientôt relocalisés

Une vingtaine de patients en fin de vie installés dans un hôtel situé sur l’autoroute 15, à Chomedey, seront bientôt déménagés dans un autre lieu. Il s’agira d’une deuxième adresse provisoire pour l’unité de soins palliatifs de la Cité-de-la-Santé, délocalisée en début de pandémie pour faire de la place aux patients atteints de la COVID-19.

«Dans peu de temps, on aura une date [pour le déménagement] et la confirmation du nouveau site», dit Judith Goudreau, du service des communications du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval. Le bail actuel, d’une valeur de 3 M$ et renouvelé en avril 2021, sera annulé, ce qui était une éventualité prévue dans le contrat.

Dans un reportage paru dans La Presse le 6 mai, les lieux où résident actuellement les patients étaient décrits comme «défraîchis» et peu avenants pour des personnes en fin de vie. La situations avait été qualifiée d’«épouvantable» par le premier ministre François Legault.

Soins de qualité

«Nous tenons à spécifier que le personnel soignant est dévoué et a toujours eu de bonnes relations avec les familles [des patients installés à l’hôtel de Chomedey]. Les usagers sont en sécurité à cet endroit et les soins prodigués sont de grande qualité», a bémolisé Mme Goudreau.

La délocalisation de l’unité de soin a dû être faite rapidement l’an dernier, alors que la Cité-de-la-Santé devait augmenter le nombre de lits, en raison des cas de COVID-19 qui se multipliaient. «Les lieux disponibles étaient très rares. Les lieux ont été visités et l’évaluation a démontré que l’hôtel dont il est question pouvait être adapté et sécuritaire pour les usagers», note Judith Goudreau.

De nombreux travaux ont été effectués pour adapter le site, de la mise à niveau du système d’alarme incendie à l’ajout de rampes de sécurité, en passant par l’aménagement des chambres, de postes de garde et de bureaux de médecin.

Le nouvel emplacement sera confirmé quand une équipe administrative, technique et clinique dépêchée par le CISSS sur place aura achevé de s’assurer de la conformité des nouveaux locaux.

Sur la scène provinciale

La fin de l’administration du vaccin d’AstraZeneca comme première dose a été annoncée par le ministère de la Santé et des Services sociaux le 13 mai.

«Cette décision s’appuie sur les recommandations du Comité d’immunisation du Québec (CIQ), dans une mise à jour de son avis sur l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca contre la COVID-19», peut-on lire dans un communiqué publié en avant-midi.

Cette annonce advient alors que la presque totalité des doses disponibles au Québec pour ce vaccin a été écoulée. Les doses attendues la semaine prochaine (148 000 doses) seront réservées pour la deuxième dose des personnes ayant déjà reçu une injection d’AstraZeneca.

Le Ministère précise que ces personnes pourront choisir un autre vaccin pour leur deuxième injection, selon la disponibilité des doses et les informations scientifiques qui seront bientôt mises à jour quant à la mixité des vaccins.

Bilan au Québec

Laval compte désormais 532 cas actifs de la COVID-19 selon les données émises par le CISSS de Laval. Cela représente une hausse de 15 personnes porteuses du virus par rapport à la veille.

Au Québec, le bilan total est maintenant de 360 982 cas et 11 017 décès.

Laval : 30 554

Montréal : 128 188

Laurentides : 20 265

Lanaudière : 23 419

Montérégie : 49 585

Capitale-Nationale : 32 056

Mauricie – Centre-du-Québec : 14 699

Estrie : 13 965

Outaouais : 11 771

Chaudière-Appalaches : 18 105

Bas-Saint-Laurent : 3 584

Saguenay-Lac-Saint-Jean : 10 547

Abitibi-Témiscamingue : 1 106

Côte-Nord : 557

Nord-du-Québec : 100

Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : 1924

Terres-Cries-de-la-Baie-James : 119

Nunavik : 46

Hors Québec : 383

Région à déterminer : 9

Au total, 520 personnes sont toujours hospitalisées, dont 121 aux soins intensifs.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page