Connectez-vous à nous
Huit unités d’habitation sur 10 mises en chantier depuis le début de l’année s’adressent au marché locatif. (Photo 2M.Media – Archives)

Économie

Les mises en chantier se maintiennent

L’industrie de la construction résidentielle à Laval se porte aussi bien que l’an dernier, où le nombre de mises en chantier avait atteint son plus haut niveau en 11 ans, et ce, malgré la pandémie qui sévissait.

Pour les 8 premiers mois de l’année, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a recensé 1377 nouveaux logements sur le territoire de l’île Jésus, soit un de plus qu’à pareille date en 2020.

La performance anémique enregistrée au mois d’août, alors que les mises en chantier ont chuté de 233 à 43, n’a pas empêché la ville-région de maintenir le même niveau d’activité qu’en 2020.

Montréal domine

Selon le plus récent bilan produit par la SCHL, l’île de Montréal tient le haut du pavé en matière de nouvelles constructions dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal.

Au 31 août, plus de 50 % des 22 068 logements dont on avait coulé les fondations en 2021 étaient sortis de terre en sol montréalais, soit 11 500 unités. Il s’agit d’une hausse de 63 % comparativement au rendement observé en 2020.

Avec 4895 nouveaux logements, la Rive-Nord fait tout aussi bien, améliorant de 67 % sa performance réalisée à la même période l’an dernier.

À l’autre bout du spectre, la Rive-Sud accuse un repli de 13 %, les 3787 unités enregistrées à la fin août représentant un manque à gagner de 548 logements en comparaison à 2020.

Quant à la portion de Vaudreuil-Soulanges comprise dans la RMR de Montréal, les 509 nouvelles habitations qui y ont été recensées équivalent à une baisse encore plus significative comme en témoigne un recul de 34 %.

Logements locatifs

À Laval, le créneau locatif comptait à lui seul pour 1084 des 1377 unités d’habitation mises en chantier au 31 août. Cela représente 8 nouvelles habitations (78 %) sur 10.

À l’échelle du Grand Montréal, le poids des logements locatifs baisse à 55 %.

Pour en revenir à Laval, les 144 copropriétés qui s’ajoutent au parc immobilier représentent 11 % des nouvelles adresses, suivies des maisons unifamiliales (9 %) et des jumelés et maisons en rangée (2 %).

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page