Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Culture

Les Lavallois appelés à s’exprimer sur un complexe culturel majeur

Jusqu’au lundi 10 août, les citoyens de Laval sont invités à partager leurs idées sur l’infrastructure culturelle majeure qui sera construite dans le secteur Montmorency, et ce, en mode virtuel.

La Ville de Laval ira de l’avant avec les études d’avant-projet pour la construction d’un complexe culturel d’envergure au cœur du centre-ville. Le budget devrait avoisiner les quelque 100 M$.

Ce projet réunira un centre de création artistique professionnelle et une bibliothèque centrale qui transformera l’offre de services de l’ensemble du réseau des bibliothèques de quartier. Il s’agit d’une demande de longue date des organismes culturels lavallois.

Les Lavallois sont donc conviés à la première étape d’une démarche participative sur cette infrastructure en mode virtuel. Information supplémentaire sur repensonslaval.ca.

Milieu enthousiaste

«C’est un projet pertinent et cohérent avec les manques actuels, affirme Julie Perron, qui quitte la direction générale de co-motion après 20 ans de grands services pour  la culture à Laval. Le centre de création cadre avec cette vision qui souhaite supporter l’innovation, la création. Chaque grande ville doit en avoir un centre de création, qui tout comme une ruche, s’active et génère de la création et des projets faits par des artistes et organismes lavallois.»

«C’est une excellente nouvelle pour le milieu culturel, la Ville, son centre-ville et pour les citoyens lavallois, de continuer François Hurtubise, responsable diffusion et médiation à la Division art et culture, dont la Maison des arts de Laval (MDA) depuis plus de 20 ans. La MDA est déjà consultée régulièrement sur le projet et que nous travaillerons en complémentarité une fois que l’institution culturelle sera ouverte.»

«Voilà une étape très positive, sachant qu’il y a un manque flagrant d’infrastructures en terme de création, d’ajouter Winston McQuade, président du C.A. de l’Orchestre symphonique de Laval (OSL). C’est d’autant plus satisfaisant que pour en faciliter l’accès, ce sera situé au cœur de la ville.»

Infrastructure à deux volets

Cette infrastructure culturelle comprendra donc une bibliothèque centrale. Celle-ci deviendra le cœur du réseau des bibliothèques avec, notamment, une collection pouvant atteindre plus de 330 000 documents accessibles dans le réseau et numériquement, des espaces technologiques et services modernes offerts à l’ensemble de la population.

Également, un centre de création artistique professionnelle sera adapté aux différentes disciplines et pratiques culturelles. Il sera sous l’égide du ROCAL.

«C’est l’aboutissement de 10 ans de persévérance pour nous, artistes et gestionnaires d’organismes culturels lavallois, de voir enfin se concrétiser l’édification d’un centre de création ancré sur ce territoire, résolument tourné vers notre communauté, qui répond à un besoin vital d’infrastructures culturelles», a déclaré Charlotte Panaccio-Letendre, présidente du Regroupement d’organismes culturels et d’artistes lavallois (ROCAL) et directrice générale de Verticale – centre d’artistes, par voie de communiqué

Ce centre de création permettra de consolider le milieu artistique lavallois, en retenant les artistes et auteurs sur le territoire, en plus d’attirer des talents de tous horizons.

«Cette infrastructure permettra de reconnaître l’unicité de notre région et contribuera au renforcement de la citoyenneté culturelle des Lavallois», de compléter Sylvie Lessard, présidente de Culture Laval.

Autres lieux à prévoir

«Les filons de collaborations entre diffuseurs et artistes seront à développer, et comme Laval est devenu un écosystème qui se parle et collabore, je suis enthousiaste pour l’avenir, ça va contribuer au dynamisme culturel sur le territoire, de préciser Julie Perron, qui était au comité infrastructures du Plan de développement culturel de la région de Laval (PDCRL). En termes de besoins, il ne manquera plus qu’un espace multifonctionnel en diffusion de spectacles et événements à Laval.»

Notons que co-motion a déjà soumis le projet CUBE à la Ville de Laval. En un tel lieu serait concentré tous les services complémentaires pour l’organisation d’événements communautaires, corporatifs, artistiques, afin de mieux desservir encore les citoyens férus de culture et maximiser l’impact touristique d’une offre culturelle typiquement lavalloise.

Pour sa part, Winston McQuade souhaite que l’OSL puisse profiter d’un lieu professionnel.

On sait que depuis quelques années, de nombreuses répétitions doivent se dérouler en sol montréalais, faute d’espace adéquat à Laval.

«Le souhait absolu demeure certes d’avoir une salle de spectacle propre à l’OSL comprenant une salle de répétition et accueillant un piano bien à nous, mentionne M. McQuade. Nous savons que le maire Demers est un ardent défenseur de son orchestre. Pour cet espace [consacré à la musique], c’est aux gens de travailler à un projet commun comprenant aussi des volets danse et opéra.»

Bibliothèques en retard

En complément d’information sur cet ambitieux projet, rappelons que comparativement à d’autres villes de taille comparable au Québec, Laval fait face à un manque flagrant d’espaces culturels, accusant notamment un retard important quant à son réseau de bibliothèques.

La construction de ce projet majeur viendra redynamiser et bonifier de manière substantielle l’offre des bibliothèques déjà en place.

Ce projet sera complémentaire au développement culturel des quartiers, alors que la bibliothèque Marius-Barbeau (Saint-François) sera la composante centrale du nouveau centre de services de proximité de l’Est, qui inclura un centre communautaire et poste de quartier.

Parallèlement, les travaux d’agrandissement de la bibliothèque Germaine-Guèvremont (Duvernay), ajouteront des espaces de travail pour les citoyens.

La bibliothèque Philippe-Panneton deviendra une infrastructure majeure qui participera à la revitalisation culturelle et communautaire de Laval-Ouest, annonce la Ville.

D’autre part, la bibliothèque Multiculturelle sera relocalisée dans le secteur Chomedey d’ici 48 mois.

La Ville soutient qu’une analyse stratégique sera réalisée pour choisir la meilleure option possible, et ce, afin de bien répondre aux besoins de la population du secteur desservi et éviter un bris de service.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page