Connectez-vous à nous

Les Jeux du Québec en famille

lidl opening times today

Jeux du Québec

Les Jeux du Québec en famille

TENNIS. Nadège Koua en est à sa deuxième participation aux Jeux du Québec, mais cette fois c’est en famille qu’elle vit l’expérience puisque son petit frère Ange-Kevin s’est également qualifié au sein de l’équipe de tennis de la délégation lavalloise.

Commentaires

«C’est un peu à cause de ma sœur que je pratique le tennis, a admis le frangin. Elle jouait déjà, mes parents ont donc décidé de m’inscrire. J’ai failli tout lâcher pour me consacrer au soccer, mais heureusement, j’ai continué et j’ai pu représenter ma ville à cette importante compétition.»

La grande sœur vit une expérience totalement différente qu’il y a deux ans aux Jeux de Longueuil. «Je suis la plus vieille du groupe, je sens que je dois superviser davantage quand les entraîneurs ne sont pas avec nous, a-t-elle lancé. Je me sens aussi protectrice envers mon frère, je vais qu’il ait des bons résultats. Je suis plus stressée pour ses matchs que les miens.»

Jeudi, l’équipe de tennis de Laval avait l’occasion de disputer un match pour la médaille de bronze contre les représentants de Lanaudière. Quand Nadège a sauté sur le terrain, son frère terminait son match au super bris d’égalité, une défaite annihilait toutes les chances de médailles pour les Lavallois. On l’a voyait jeter un coup d’œil sur le terrain adjacent et se réjouir des bons coups d’Ange-Kevin.

Le tournoi de tennis est une compétition en équipe un peu dans le genre de la Coupe Davis. Trois gars et trois filles s’affronte et en cas d’égalité au terme des parties, le nombre de jeu remporté départage l’équipe gagnante.

Au terme des six matchs, les deux équipes avaient remporté trois duels. Lanaudière avait gagné 22 jeux contre 17 pour Laval reléguant la troupe lavalloise au pied du podium.

Une première expérience

Contrairement à sa sœur, Ange-Kevin en est à ses premiers pas aux Jeux du Québec. À 12 ans, il carbure déjà aux réflecteurs. Il adore jouer devant plusieurs spectateurs et il ne déteste pas savoir les lentilles de caméra braquer sur lui.

«J’aime vraiment mon expérience. On entend les encouragements des gens et on joue pour une médaille», a avoué le jeune homme.

Sa sœur, qui a 16 ans, se souvient de sa première participation. «J’avais 14 ans et je m’attendais super bien avec la joueuse de 16 ans. Nous étions tout le temps ensemble. J’étais heureuse d’avoir la chance de revivre les Jeux pour une deuxième fois», a-t-elle souligné.

Ange-Kevin aura l’occasion de revenir dans deux ans alors que les Jeux seront présentés à Thetford Mines. «Ma sœur sera trop vieille, s’est-il empressé de mentionner. J’aimerais avoir l’occasion de représenter de nouveau ma ville.»

Il pourrait même être présent en 2020 alors que les Jeux auront lieu à Laval. À voir le côté protectrice de Nadège, il ne serait pas surprenant de la voir avec la délégation en tant que missionnaire.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Jeux du Québec

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page