Connectez-vous à nous

Les grands noms de l’art optique à la salle Alfred-Pellan

lidl opening times today

Culture

Les grands noms de l’art optique à la salle Alfred-Pellan

ÉVÉNEMENT. Il est rare de réunir des artistes aussi renommés internationalement que Marcel Barbeau, François Morellet, Marcel Duchamp, Guido Molinari et Norman McClaren ailleurs que dans les grands musées d’art contemporain de la planète. Leurs oeuvres sont exposées à la salle Alfred-Pellan de la Maison des arts de Laval (MDA) jusqu’au dimanche 7 février.

Commentaires

Avec OP! Le vertige optique, le public pourra découvrir près de 40 œuvres de 30 noms d’exception qui se sont démarqués en art optique. Plusieurs de ces créations n’ont pas été dévoilées depuis un demi-siècle.

«Nous avons tenu à montrer la richesse des illusions différentes proposées depuis cet art typique des années 1960, de confier la commissaire de l’exposition, Andréanne Roy. Les artistes travaillent à l’expérimentation du potentiel optique de la couleur pure et de la géométrie. Ainsi, les visiteurs vivent un sentiment d’instabilité constant.»

Bref survol

En plus de s’initier à la genèse du mouvement en compagnie du précurseur Marcel Duchamp et du père de l’art optique Victor Vasarely, les spectateurs ne pourront rester indifférents devant les lattes métalliques de Carlos Cruz-Diez et les défis visuels offerts par Robert Savoie, Roger Vilder et Brian Fisher. On retrouve également non pas une, mais quatre oeuvres du plus grand nom canadien en art optique Marcel Barbeau.

Dans cette exposition idéale pour la famille, chaque tableau est un jeu ludique de perception pour l’oeil de tout un chacun. Attentions aux effets hypnotiques développés par Max Bill, Claude Tousignant et Joseph Calleja.

«Il y a très longtemps qu’un lieu de diffusion avait présenté une telle exposition, d’ajouter Jasmine Colizza, muséologue en chef de la salle Alfred-Pellan. Les gens pourront aussi voir les créations d’écoliers ayant participé à notre concours annuel de dessins.»

Regard actuel

En plus de remonter l’histoire de l’art optique, le visiteur pourra finalement s’intéresser au travail actuel de la Canadienne Robbin Deyo. Installée à Montréal depuis les années 1990, l’artiste de Vancouver a conçu spécialement pour l’occasion l’oeuvre qui accueille le public à l’entrée de la salle.

Autre expo et activités

Parallèlement, le foyer de la MDA accueille l’exposition Ses larmes, de David Martineau Lachance. Les œuvres picturales et poétiques de l’artiste illustrent une étrange histoire survenue en 1967, à Point Pleasant, en Virginie-Occidentale. Des habitants aperçoivent à répétition un homme-phalène, avec des yeux hypnotiques. Ce mythe est repris de manière poétique avec des œuvres visuelles et un texte littéraire.

Mentionnons qu’une visite commentée avec la commissaire Andréanne Roy aura lieu le dimanche 17 janvier, à 14h. Combinés à des spectacles jeune public, des ateliers créatifs parents-enfants seront offerts après les représentations les 24 janvier et 7 février, vers 15h.

L’exposition «OP! Le vertige optique» est présentée jusqu’au 7 février à salle Alfred-Pellan de la Maison des arts de Laval (1395, boulevard de la Concorde Ouest). Commissaire: Andréanne Roy. Information: 450 662-4440.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page