Connectez-vous à nous

Les Globetrotters gagnent le cœur des Lavallois

Sports

Les Globetrotters gagnent le cœur des Lavallois

BASKETBALL. Les Harlem Globetrotters sont débarqués à Laval, ce soir (5 avril), pour conquérir petits et grands par leurs prouesses et espiègleries à la Place Bell.

Commentaires

Cette formation mythique de basket-ball connue pour ses acrobaties et son humour a proposé durant 40 minutes une avalanche de dribbles, des alley-oop spectaculaires et des dunks renversants.     

La musique battait son plein dans l’amphithéâtre de la rue Claude-Gagné où plus de 3000 spectateurs ont été ravis et comblés. Cette formation étoile était de passage pour la toute première fois à Laval.

Rapidement, les spectateurs ont répondu à l’animateur de foule en criant «Globe» d’un côté du terrain et «Trotters» de l’autre pour accueillir les joueurs.

À peine arrivés sur la surface de jeu, , les Harlem Globetrotters ont mis la table pour un match qui s’annonçait électrisant face aux Generals de Washington. D’ailleurs, ils n’ont jamais regardé derrière eux, prenant les devants 54 à 46 après deux quarts.

Le public au cœur de la partie

Si les Harlem Globetrotters et leurs adversaires ont assuré le divertissement, ils ont également mis à contribution certains spectateurs qui occupaient un siège de choix à proximité du terrain. Les enfants avaient une grande place. Ils ont été invités à danser, lancer le ballon et tenter de l’enlever aux joueurs. Un jeune a notamment eu la chance de réussir un panier avant de repartir avec un chandail des Globetrotters sur le dos. Une jeune fille aussi a démontré son talent après avoir appris quelques trucs de la joueuse des Globetrotters Briana Hoops Green. Elle a également quitté le terrain avec un chandail.

Rires au rendez-vous

Au dernier quart, un joueur des Harlem Globetrotters a contesté la décision rendue par l’officiel. Comme ils ne s’entendaient pas, les joueurs des deux équipes ont orchestré une reprise vidéo qui a fait rire la foule, répétant leurs derniers mouvements à l’envers, avant de recommencer la scène, mais au superralenti. L’officiel avait tort et il a redonné le ballon aux favoris.

Le meilleur pour la fin

Le tableau indicateur a fait des siennes et on ne voyait plus le pointage vers la fin de la partie alors que les favoris détenaient une confortable avance. L’officiel a tranché en indiquant que la marque était égale 98-98 avec une minute et cinq secondes à compléter à la rencontre, soulevant l’ire des spectateurs. Les Globetrotters ont ouvert la machine dans le dernier droit, filant vers une victoire de 106 à 100.

Après la partie, les joueurs ont fait le tour du terrain pour signer quelques autographes et permettre à leurs partisans de repartir avec la tête remplie de souvenirs.

Une jeune fille montre son talent sous le regard attentif de Briana Hoops Green et Ant.
Une jeune fille montre son talent sous le regard attentif de Briana Hoops Green et Ant.  ©Photo – Photo 2M.Media – Vincent Graton

Cette formation mythique de basket-ball connue pour ses acrobaties et son humour a proposé durant 40 minutes une avalanche de dribbles, des alley-oop spectaculaires et des dunks renversants.     

La musique battait son plein dans l’amphithéâtre de la rue Claude-Gagné où plus de 3000 spectateurs ont été ravis et comblés. Cette formation étoile était de passage pour la toute première fois à Laval.

Rapidement, les spectateurs ont répondu à l’animateur de foule en criant «Globe» d’un côté du terrain et «Trotters» de l’autre pour accueillir les joueurs.

À peine arrivés sur la surface de jeu, , les Harlem Globetrotters ont mis la table pour un match qui s’annonçait électrisant face aux Generals de Washington. D’ailleurs, ils n’ont jamais regardé derrière eux, prenant les devants 54 à 46 après deux quarts.

Le public au cœur de la partie

Si les Harlem Globetrotters et leurs adversaires ont assuré le divertissement, ils ont également mis à contribution certains spectateurs qui occupaient un siège de choix à proximité du terrain. Les enfants avaient une grande place. Ils ont été invités à danser, lancer le ballon et tenter de l’enlever aux joueurs. Un jeune a notamment eu la chance de réussir un panier avant de repartir avec un chandail des Globetrotters sur le dos. Une jeune fille aussi a démontré son talent après avoir appris quelques trucs de la joueuse des Globetrotters Briana Hoops Green. Elle a également quitté le terrain avec un chandail.

LL’officiel aussi a eu un moment magique. Les spectateurs ont allumé la lumière de leur cellulaire dans la noirceur de l’amphithéâtre. Ant a sauté dans les bras de l’officiel.  ©Photo – Photo 2M.Media – Vincent Graton

Rires au rendez-vous

Au dernier quart, un joueur des Harlem Globetrotters a contesté la décision rendue par l’officiel. Comme ils ne s’entendaient pas, les joueurs des deux équipes ont orchestré une reprise vidéo qui a fait rire la foule, répétant leurs derniers mouvements à l’envers, avant de recommencer la scène, mais au superralenti. L’officiel avait tort et il a redonné le ballon aux favoris.

Moose a amusé les spectateurs à de nombreuses reprises.Moose a amusé les spectateurs à de nombreuses reprises.  ©Photo – Photo 2M.Media – Vincent Graton

Le meilleur pour la fin

Le tableau indicateur a fait des siennes et on ne voyait plus le pointage vers la fin de la partie alors que les favoris détenaient une confortable avance. L’officiel a tranché en indiquant que la marque était égale 98-98 avec une minute et cinq secondes à compléter à la rencontre, soulevant l’ire des spectateurs. Les Globetrotters ont ouvert la machine dans le dernier droit, filant vers une victoire de 106 à 100.

Primetime a soulevé les spectateurs en réussissant un dunk spectaculaire.Primetime a soulevé les spectateurs en réussissant un dunk spectaculaire.  ©Photo – Photo 2M.Media – Vincent Graton

Après la partie, les joueurs ont fait le tour du terrain pour signer quelques autographes et permettre à leurs partisans de repartir avec la tête remplie de souvenirs.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page