Connectez-vous à nous

Les deux cols bleus accusés sont congédiés

lidl opening times today

Actualités

Les deux cols bleus accusés sont congédiés

JUSTICE. Moins d’un mois après le dépôt d’accusations contre deux cols bleus du secteur de la voirie par quatre cadres, Ville de Laval a décidé de congédier les deux individus.

Commentaires

Parallèlement à l’investigation policière, la Ville a mené une enquête administrative. Prenant connaissance des faits allégués, le comité exécutif a décidé de congédier le duo de cols bleus concerné.

Christian Perreault, embauché en 1993, et Michel Landry, employé depuis 2001, avaient été suspendus avec solde le 8 janvier, puis sans solde le 14. Aucun élément de l’enquête administrative ne peut encore être rendu public, fait savoir la porte-parole de la Ville, Valérie Sauvé.

Retour en cour

Les deux cols bleus comparaîtront de nouveau le 23 mars. Ils font face à des chefs d’accusation d’intimidation, menaces et harcèlement.

En janvier, les enquêteurs de la Police de Laval avaient d’abord parlé à plusieurs personnes, principalement des collègues de travail et cadres, dont les quatre plaignants qui soutiennent avoir été victimes d’intimidation et menaces depuis plus de 10 ans.

À la suite de ces rencontres, les deux cols bleus avaient été arrêtés et relâchés sous promesse de comparaître à une date ultérieure.

À ce moment, du côté du Syndicat des cols bleus de Laval, on confirmait qu’un formulaire de plainte de harcèlement, relié à certains événements de cette histoire, avait déjà été rempli il y a au moins quatre ans. L’employeur avait alors fait enquête et décidé de ne pas retenir la plainte.

«On veut que nos travailleurs et travailleuses oeuvrent dans un milieu sain avec le sourire tous les matins, avait déclaré Martin Gagnon, président du Syndicat. L’intimidation, le harcèlement et les menaces, on n’accepte pas ça. On prend ça au sérieux. Mais il n’est pas question de commenter la situation présente. Personne n’a encore été déclaré coupable et nous laissons l’enquête faire son cours.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page