Connectez-vous à nous

Les chutes de hauteur en forte baisse dans la région

lidl opening times today

Actualités

Les chutes de hauteur en forte baisse dans la région

CHANTIER. Depuis 2013, les chutes de hauteur recensées annuellement sur les chantiers à travers le territoire lavallois ont baissé radicalement, passant de 35 à 4, l’an dernier.

Commentaires

En 2014, le bilan s’était déjà amélioré avec 29 chutes, alors que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) déplorait l’année suivante que 7 chutes.

Reste qu’à l’échelle de la province, ce sont près de 700 chutes de hauteur qui surviennent chaque année sur les chantiers de construction du Québec.

Un fléau que la CNESST tente d’endiguer par des campagnes annuelles de sensibilisation.

Depuis l’instauration de ces campagnes en 2014, le nombre de ces chutes a baissé de près de 20 %, constate l’organisme provincial qui poursuit ses efforts en ce sens.

De fait, il profite du retour des vacances de la construction pour rappeler aux employeurs et travailleurs l’importance de prendre tous les moyens pour prévenir les accidents du travail, en particulier ceux attribuables à des chutes causant fractures, déchirures, entorses, foulures, voire la mort.

Lancée ce lundi 7 août, la campagne radio se poursuivra au cours des trois prochaines semaines.

«Lors de travaux en hauteur, souligne la CNESST’, il faut s’assurer d’utiliser de l’équipement d’accès qui offre un plancher de travail stable, ceinturé d’un garde-corps, comme une plateforme élévatrice.»

Le travailleur s’en trouve ainsi protégé contre les chutes dès qu’il quitte le sol. Il peut aussi effectuer son travail efficacement dans une position plus confortable et moins contraignante que dans une échelle.

Plus de détails à www.dangerconstruction.ca.

En 2014, le bilan s’était déjà amélioré avec 29 chutes, alors que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) déplorait l’année suivante que 7 chutes.

Reste qu’à l’échelle de la province, ce sont près de 700 chutes de hauteur qui surviennent chaque année sur les chantiers de construction du Québec.

Un fléau que la CNESST tente d’endiguer par des campagnes annuelles de sensibilisation.

Depuis l’instauration de ces campagnes en 2014, le nombre de ces chutes a baissé de près de 20 %, constate l’organisme provincial qui poursuit ses efforts en ce sens.

De fait, il profite du retour des vacances de la construction pour rappeler aux employeurs et travailleurs l’importance de prendre tous les moyens pour prévenir les accidents du travail, en particulier ceux attribuables à des chutes causant fractures, déchirures, entorses, foulures, voire la mort.

Lancée ce lundi 7 août, la campagne radio se poursuivra au cours des trois prochaines semaines.

«Lors de travaux en hauteur, souligne la CNESST’, il faut s’assurer d’utiliser de l’équipement d’accès qui offre un plancher de travail stable, ceinturé d’un garde-corps, comme une plateforme élévatrice.»

Le travailleur s’en trouve ainsi protégé contre les chutes dès qu’il quitte le sol. Il peut aussi effectuer son travail efficacement dans une position plus confortable et moins contraignante que dans une échelle.

Plus de détails à www.dangerconstruction.ca.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page