Connectez-vous à nous

Les centres de pédiatrie sociale de Laval reçoivent plus de 225 000 $

Actualités

Les centres de pédiatrie sociale de Laval reçoivent plus de 225 000 $

SOCIÉTÉ. Le Centre de pédiatrie sociale de Laval (CPSL) – Place St-Martin et le Centre de pédiatrie sociale – St-Paul se partagent une aide financière de 226 920 $ octroyée par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport pour la période 2016-2017.

Commentaires

Avec 201 920 $ pour le premier et 25 000 $ au second, on veut rendre «accessibles les soins et les services de pédiatrie sociale aux enfants en situation de grande vulnérabilité» favorisant leur bien-être ainsi que leur développement global.

L’argent est venu notamment pallier aux dépenses engendrées par l’ouverture du deuxième point de service, en octobre 2016, à l’école St-Paul, qui dessert non seulement les élèves, mais les résidents du quartier.

«À l’automne, nous allons ajouter de l’ergothérapie à cet endroit», a fait savoir Mylène Du Bois, directrice générale des centres de pédiatrie sociale en communauté de Laval. Ce service s’ajoutera à l’art-thérapie et la musicothérapie déjà offertes sur la 92e Avenue, à Chomedey, où orthophoniste, travailleuse sociale, psychothérapeute et médecins oeuvrent également.

Troisième point

Un troisième point de service sera également mis en place à l’automne. Cette fois, le Centre de pédiatrie sociale s’installera dans la nouvelle école primaire qui ouvrira ses portes au 200, boulevard de la Concorde Est, à la suite du déménagement du Centre de qualification professionnelle et d’entrepreneuriat de Laval (CQPEL).

«C’est un autre beau partenariat avec la Commission scolaire de Laval, indique Mme Du Bois, ajoutant qu’un quatrième point de service n’est pas dans les plans pour le moment. Il y a toutefois d’autres quartiers que nous avons en tête comme Saint-François et Laval-Ouest, dont l’indice de défavorisation est inquiétant.»

Tout comme celui de l’école St-Paul, ce point de service sera accessible du lundi au vendredi, de 8h à 17h. «Si nous pouvons agrandir l’équipe, nous aimerions être présents en soirée. Ça fait partie de notre planification», de conclure Mylène Du Bois.

Rappelons que cette somme provient des 20 M$ que le palier provincial a investi dans la Fondation du Dr Julien, tel qu’annoncé en octobre 2016.

Avec 201 920 $ pour le premier et 25 000 $ au second, on veut rendre «accessibles les soins et les services de pédiatrie sociale aux enfants en situation de grande vulnérabilité» favorisant leur bien-être ainsi que leur développement global.

L’argent est venu notamment pallier aux dépenses engendrées par l’ouverture du deuxième point de service, en octobre 2016, à l’école St-Paul, qui dessert non seulement les élèves, mais les résidents du quartier.

«À l’automne, nous allons ajouter de l’ergothérapie à cet endroit», a fait savoir Mylène Du Bois, directrice générale des centres de pédiatrie sociale en communauté de Laval. Ce service s’ajoutera à l’art-thérapie et la musicothérapie déjà offertes sur la 92e Avenue, à Chomedey, où orthophoniste, travailleuse sociale, psychothérapeute et médecins oeuvrent également.

Troisième point

Un troisième point de service sera également mis en place à l’automne. Cette fois, le Centre de pédiatrie sociale s’installera dans la nouvelle école primaire qui ouvrira ses portes au 200, boulevard de la Concorde Est, à la suite du déménagement du Centre de qualification professionnelle et d’entrepreneuriat de Laval (CQPEL).

«C’est un autre beau partenariat avec la Commission scolaire de Laval, indique Mme Du Bois, ajoutant qu’un quatrième point de service n’est pas dans les plans pour le moment. Il y a toutefois d’autres quartiers que nous avons en tête comme Saint-François et Laval-Ouest, dont l’indice de défavorisation est inquiétant.»

Tout comme celui de l’école St-Paul, ce point de service sera accessible du lundi au vendredi, de 8h à 17h. «Si nous pouvons agrandir l’équipe, nous aimerions être présents en soirée. Ça fait partie de notre planification», de conclure Mylène Du Bois.

Rappelons que cette somme provient des 20 M$ que le palier provincial a investi dans la Fondation du Dr Julien, tel qu’annoncé en octobre 2016.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page