Connectez-vous à nous

Les amis du Boisé du Souvenir persistent et signent

Actualités

Les amis du Boisé du Souvenir persistent et signent

REVENDICATION. Les amis du Boisé du Souvenir ont souligné à leur façon, le 22 avril, le Jour de la Terre en mobilisant une cinquantaine de citoyens autour d’une corvée de nettoyage collective aux allures revendicatrices.

Commentaires

Localisés au quadrant nord-est de la station intermodale de la Concorde et de la voie ferrée du Canadien Pacifique (CP), ces espaces boisés et en friche sont, rappelons-le, directement menacés par un éventuel parachèvement du boulevard du Souvenir par-delà la voie du CP.
Revendication
Porte-parole des amis du Boisé du Souvenir, Daniel Desroches a profité de l’occasion pour réitérer la demande à l’effet que le prolongement routier soit retiré du schéma d’aménagement, actuellement soumis à la consultation publique.
Selon toute évidence, le récent engagement de l’administration Demers à «réévaluer l’opportunité de raccorder le boulevard du Souvenir entre l’avenue Ampère et le boulevard Laval» ne suffit pas aux yeux de ces citoyens engagés.
«La seconde version du schéma d’aménagement révisé de la Ville de Laval réaffirme, à mots voilés, la disparition du dernier boisé de Laval-des-Rapides pour réaliser un projet routier. […] Dans les faits, le projet est tout simplement devenu conditionnel à une «étude de circulation» qui attestera l’accroissement du parc automobile», affirme-t-on.
M. Desroches rappelle que la solution aux problèmes de circulation ne réside pas dans l’ajout de nouvelles voies et que le couvert forestier ici menacé contribue à pallier les effets négatifs de la pollution sur la santé publique.
Parc urbain
Coauteur d’un mémoire d’une trentaine de pages portant sur la valeur, les vertus et les bienfaits des boisés en milieu urbain, Daniel Desroches et son groupe exigent également la tenue de consultations publiques spécifiques entourant leur projet de parc urbain.
Il s’agit essentiellement d’un corridor vert de 25 hectares, incluant le cœur du boisé du Souvenir qui couvre le cinquième de cette superficie.
Au terme des 3 phases projetées, ce projet d’aménagement s’étendrait sur plus de 40 hectares dans un secteur voisinant avec le centre-ville lavallois.
Avis de non-conformité
Par ailleurs, les amis du Boisé du Souvenir participeront, le 11 mai, à l’assemblée que la Ville tiendra dans la foulée des consultations de son schéma d’aménagement révisé.
Ils y déposeront, entre autres documents, un avis règlementaire «qui démontre que le projet de la Ville [de prolonger le boulevard du Souvenir] contredit au moins cinq des dix grandes orientations gouvernementales en matière d’aménagement», font-ils valoir.

Localisés au quadrant nord-est de la station intermodale de la Concorde et de la voie ferrée du Canadien Pacifique (CP), ces espaces boisés et en friche sont, rappelons-le, directement menacés par un éventuel parachèvement du boulevard du Souvenir par-delà la voie du CP.
Revendication
Porte-parole des amis du Boisé du Souvenir, Daniel Desroches a profité de l’occasion pour réitérer la demande à l’effet que le prolongement routier soit retiré du schéma d’aménagement, actuellement soumis à la consultation publique.
Selon toute évidence, le récent engagement de l’administration Demers à «réévaluer l’opportunité de raccorder le boulevard du Souvenir entre l’avenue Ampère et le boulevard Laval» ne suffit pas aux yeux de ces citoyens engagés.
«La seconde version du schéma d’aménagement révisé de la Ville de Laval réaffirme, à mots voilés, la disparition du dernier boisé de Laval-des-Rapides pour réaliser un projet routier. […] Dans les faits, le projet est tout simplement devenu conditionnel à une «étude de circulation» qui attestera l’accroissement du parc automobile», affirme-t-on.
M. Desroches rappelle que la solution aux problèmes de circulation ne réside pas dans l’ajout de nouvelles voies et que le couvert forestier ici menacé contribue à pallier les effets négatifs de la pollution sur la santé publique.
Parc urbain
Coauteur d’un mémoire d’une trentaine de pages portant sur la valeur, les vertus et les bienfaits des boisés en milieu urbain, Daniel Desroches et son groupe exigent également la tenue de consultations publiques spécifiques entourant leur projet de parc urbain.
Il s’agit essentiellement d’un corridor vert de 25 hectares, incluant le cœur du boisé du Souvenir qui couvre le cinquième de cette superficie.
Au terme des 3 phases projetées, ce projet d’aménagement s’étendrait sur plus de 40 hectares dans un secteur voisinant avec le centre-ville lavallois.
Avis de non-conformité
Par ailleurs, les amis du Boisé du Souvenir participeront, le 11 mai, à l’assemblée que la Ville tiendra dans la foulée des consultations de son schéma d’aménagement révisé.
Ils y déposeront, entre autres documents, un avis règlementaire «qui démontre que le projet de la Ville [de prolonger le boulevard du Souvenir] contredit au moins cinq des dix grandes orientations gouvernementales en matière d’aménagement», font-ils valoir.

CE-22042017-Corvée Boisé Du Souvenir2CE-22042017-Corvée Boisé Du Souvenir2  ©Photo – Photo TC Media – Mario Beauregard

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page