Connectez-vous à nous

L’élue Isabella Tassoni engage son ex-rival politique

lidl opening times today

Actualités

L’élue Isabella Tassoni engage son ex-rival politique

Conseillère municipale de Laval-des-Rapides, Isabella Tassoni fait officiellement équipe avec l’ex-conseiller Pierre Anthian qu’elle avait battu par 161 voix aux dernières élections.

Grands rivaux politiques en 2017, ils s’étaient grandement rapprochés l’été dernier après que Mme Tassoni eut tourné le dos à son chef Marc Demers avec neuf autres de ses collègues, dont cinq ont depuis réintégré le caucus du Mouvement lavallois (ML).

«Sa collaboration sera un grand atout», a-t-elle déclaré lors de l’annonce de l’embauche de M. Anthian, le 14 janvier, tout en soulignant ses profondes racines dans le district.

Ce dernier sera rémunéré à même le budget annuel de recherche et soutien de 37 500 $ dont dispose chaque élu municipal.

Quant au principal intéressé, il a salué le «courage politique» de la conseillère de Laval-des-Rapides et le rôle qu’elle a joué dans la sauvegarde intégrale du bois du Trait-Carré, projet pour lequel il s’était battu au cours de son unique mandat.

Voie du ralliement

Membre toujours actif de Parti Laval sous la bannière duquel il a fait campagne en 2017, Pierre Anthian dit prêcher par l’exemple en vue de fédérer les forces d’opposition et ainsi éviter la division du vote en 2021.

«Mme Tassoni et moi souhaitons montrer le chemin du ralliement à toutes les oppositions et démontrer que l’on peut oublier nos vieilles querelles pour résolument travailler main dans la main, en mettant de côté notre ego et nos ambitions personnelles», fait-il valoir.
À cet égard, il renonce publiquement à briguer à nouveau les suffrages dans le district qu’il habite et qu’il a représenté pendant quatre ans à l’Hôtel de Ville.

Aux dernières élections, impliqués dans une course à 2, Mme Tassoni et M. Anthian avaient récolté 84,2 % des 4709 voix exprimées dans Laval-des-Rapides, loin devant les candidats des équipes de Jean-Claude Gobé et Sonia Baudelot.

Heureuse alliance

«Il est important de rallier les forces au sein d’une même entité politique, reconnaît le chef de Parti Laval et leader de l’opposition, Michel Trottier. Cette association entre M. Anthian et Mme Tassoni est une heureuse alliance. Ça me réjouit.»

Il y voit même «un bon présage», alors que «les discussions» se poursuivent avec David De Cotis et les quatre autre élus dissidents du ML de même que le chef intérimaire d’Action Laval, Achille T. Cifelli.

«Il y a une volonté commune de travailler ensemble, enchaîne M. Trottier. Maintenant, il faut voir comment on peut le faire, comment on va le faire […] Je suis très optimiste pour la suite des choses.»

Quant au fait que Pierre Anthian, qui occupait jusqu’à tout récemment un poste à temps partiel pour Parti Laval, aille travailler pour une autre élue, Michel Trottier ne s’en formalise en rien.

«Il travaillait pour nous [depuis février 2018] quelques heures par semaine sur une base rémunérée et de façon bénévole avec Mme Tassoni depuis le mois d’août. M. Anthian est une personne intègre et a droit au travail.»

À la fin de la dernière année, les parties ont convenu de ne pas renouveler l’entente contractuelle après que Pierre Anthian eut «signifié son intérêt pour la politique fédérale», souligne M. Trottier, tout en affirmant que l’ex-élu fait assurément partie des plans pour 2021.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page