Connectez-vous à nous

«L’élection de Pierre Karl Péladeau aura peu d’impact à Laval»

lidl opening times today

Actualités

«L’élection de Pierre Karl Péladeau aura peu d’impact à Laval»

POLITIQUE. Le député libéral de Chomedey Guy Ouellette est d’avis que l’élection du nouveau chef du Parti québécois Pierre Karl Péladeau n’aura pas beaucoup d’impact à Laval.

«Sa seule priorité est de faire un référendum et ce n’est pas ce que la population lavalloise veut. Je ne pense pas que parler de référendum à Laval va bien passer», affirme-t-il.

«Nos électeurs veulent se faire parler d’économie, d’emplois et de redressement des finances publiques. Le mot référendum est synonyme de division et de chicane. Lors de la dernière élection, on a senti clairement que les Lavallois ne voulaient pas entendre ce mot», enchaîne-t-il.

Pour sa part, la ministre responsable de la région de Laval, Francine Charbonneau, croit que le principal défi du nouveau chef du PQ sera de rassembler ses troupes, mais aussi de parler d’autres choses que le référendum.

«Il doit parler d’économie et de la famille. Il a bien commencé son mandat en parlant d’économie. Il a placé la barre à la bonne place. M. Péladeau aura aussi de grandes décisions à prendre concernant ses avoirs», soutient la députée de Mille-Îles du Parti libéral.

Raviver la fibre

Le président régional du Parti québécois, Michel Leduc, souhaite que l’élection du nouveau chef du PQ, Pierre Karl Péladeau, puisse raviver la fibre souverainiste et augmenter les effectifs militants. D’ailleurs, le chef de l’opposition a tendu la main aux souverainistes de toutes les allégeances pour qu’ils se joignent au PQ.

«Dès son arrivée, Pierre Karl a affirmé qu’il était souverainiste. À chacun de ses discours, il le répète. Je suis persuadé qu’il saura rassembler les troupes pour aller vers la réalisation du projet de pays. On va cheminer avec lui. Sa présence nous réjouit», admet M. Leduc.

Le chef péquiste s’est engagé dans les prochaines semaines et les prochains mois à mettre en place un institut de recherche sur l’indépendance, ce qu’il avait promis pendant la course à la direction du parti.

En 1995, le PQ comptait près de 8000 membres sur le territoire lavallois. En 2015, 4000 personnes possèdent leur carte de la formation politique. «On espère pouvoir atteindre les 6000 membres. Ça nous réconforterait en prévision de la prochaine élection», poursuit-il.

«Choix judicieux»

Michel Leduc a affirmé que les militants avaient fait un choix judicieux en élisant leur nouveau chef. «Nous n’avons pas fait de sondage à Laval, mais les Lavallois établissaient M. Péladeau comme favori parmi les candidats pour l’emporter. M. Péladeau pouvait compter sur une équipe bien rodée, la seule organisation à pouvoir bénéficier d’un tel support de cet ampleur.»

«M. Péladeau avait tenu un brunch de financement le 19 avril, à Laval. Julie, Pierre Karl et leurs deux enfants étaient présents. Ce fut un beau succès. Une centaine de personnes à 60$ le couvert étaient au rendez-vous», termine M. Leduc.

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page