Connectez-vous à nous
(Photo 2M.Media)

COVID-19

Légère hausse hebdomadaire du taux de positivité à la COVID-19

Le territoire lavallois a présenté un taux de positivité à la COVID-19 légèrement en hausse par rapport aux deux dernières semaines.

Au total, 531 cas ont été confirmés parmi les 17 069 tests de dépistage effectués du 26 avril au 2 mai. Cela représente un pourcentage de 3,11 %.

Les deux bilans hebdomadaires précédents pointaient plutôt à 3,08 %. Il s’agissait alors des plus bas taux observés depuis le mois de septembre.

Rappelons que l’ensemble de ces données sont fournies par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Cas actifs

Malgré cette légère hausse du taux d’infection, le nombre de cas actifs continue de diminuer sur l’île Jésus.

En date du 5 mai, 603 personnes sont toujours porteuses du virus à Laval, ce qui représente une baisse de 22 par rapport à la veille.

On dénote toutefois 57 nouveaux cas confirmés, portant le total à 30 062 citoyens touchés depuis le début de la pandémie. 901 d’entre eux en sont malheureusement décédés, tandis que 28 558 sont maintenant rétablis.

Parmi les Lavallois touchés par la COVID-19, 36 sont hospitalisés, dont 15 aux soins intensifs.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval précise également que 76 employés de son réseau sont encore absents du travail en raison de la COVID-19.

Variants

L’INSPQ a également confirmé que les variants de la COVID-19 ont représenté 76,9 % des cas détectés à Laval au cours de la dernière semaine.

Pour le moment, l’origine de 255 cas a été confirmée par le séquençage. 243 de ceux-ci proviennent de la souche du Royaume-Uni, 7 de celle d’Afrique du Sud et 5 de celle du Nigéria.

Au total, 85,4 % des cas confirmés à l’échelle provinciale dans les sept derniers jours proviennent de variants.

Vaccination

158 008 doses ont été administrées à Laval depuis le début de l’opération de vaccination contre la COVID-19, ce qui représente 35,99 % de la population lavalloise.

Il s’agit du dixième plus haut total provincial derrière Montréal (841 942), la Montérégie (507 240), la Capitale-Nationale (314 610), les Laurentides (225 300), la Mauricie et Centre-du-Québec (207 609), Lanaudière (185 977), l’Estrie (188 922), Chaudière-Appalaches (180 439) et l’Outaouais (159 734).

39,67 % de tous les Québécois ont reçu leur première dose de vaccin contre la COVID-19 jusqu’ici.

Dans les secteurs

Aucun secteur de Laval n’a présenté une augmentation de cas actifs en date du 5 mai.

Deux d’entre eux sont demeurés stables, soit Fabreville-Est/Sainte-Rose et Pont-Viau/Renaud-Coursol/Laval-des-Rapides. Ce dernier demeure le secteur le moins affecté de l’île Jésus, que ce soit en chiffres absolus (72 cas actifs) ou en taux d’infection (90 cas actifs par 100 000 habitants).

À l’inverse, Chomedey (-9) est le plus affecté de ces deux catégories avec 185 personnes porteuses du virus et 194 cas actifs par 100 000 habitants.

De leur côté, les secteurs Duvernay/Saint-François/Saint-Vincent-de-Paul et Sainte-Dorothée/Laval-Ouest/Laval-Les Îles/Fabreville-Ouest/Laval-sur-le-Lac constatent une baisse de cinq cas actifs sur leur territoire respectif.

Vimont/Auteuil réduit quant à lui son total de deux cas actifs par rapport à la veille.

***

Prendre note que tel qu’indiqué sur le site Web du CISSS de Laval, ces données par secteur incluent l’ensemble des cas des citoyens testés positifs à la COVID-19, qu’ils résident dans des milieux fermés ou ailleurs dans la communauté.

Les milieux fermés incluent des milieux de vie comme les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), ainsi que les centres correctionnels.

Les données présentées sont calculées en fonction du lieu de résidence. Le CISSS tarde à déterminer le foyer de 44 cas jusqu’ici.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page