Connectez-vous à nous

Légère hausse du nombre d’évacués

Actualités

Légère hausse du nombre d’évacués

INONDATIONS. Le niveau des eaux semble s’être stabilisé à Laval mardi, alors que seulement neuf familles ou résidents  ont décidé de quitter leur domicile en matinée. Cependant, d’autres sinistrés se trouvant dans des zones lourdement affectées par les inondations s’obstinent à rester, même s’ils ont été invités à évacuer leur demeure.

Commentaires

On compte maintenant 72 résidences évacuées, soit neuf de plus en 24 heures. Une augmentation beaucoup moins significative que celle survenue la veille, car le nombre avait pratiquement doublé, passant de 33 à 63 résidences lundi.

Malgré la recommandation d’évacuer en vigueur depuis samedi, 12 occupants refusent toujours de quitter leur logis sur l’Île-Verte. C’est la crue rapide des eaux ainsi que le haut débit de la rivière qui ont incité les autorités à rencontrer les 22 propriétaires de résidences de l’île pour recommander l’évacuation.

Du côté de l’Île-Roussin, huit maisons sont toujours habitées. « On leur a fortement conseillé de partir, mais ils ont décidé de rester », souligne Évelyne Boudreau du Service de police de Laval (SPL). Les balises du pont sont de moins en moins visibles et l’accès est devenu quasi-impossible. C’est pourquoi les autorités ont recommandé l’évacuation des 17 résidences. Mme Boudreau fait toutefois remarquer que la plupart des résidents sur place possèdent des embarcations. D’ailleurs, l’un d’entre eux a pu recevoir des médicaments grâce à un proche qui lui a fait une livraison spéciale en bateau, raconte-t-elle.

Mentionnons que la Ville n’a émis aucun d’ordre d’évacuation jusqu’à présent. Depuis dimanche, 41 familles ont été prises en charge par la Croix-Rouge dans les premières heures suivant leur évacuation. Le SPL informe qu’elles ont toutes choisi de se loger dans des hôtels ou chez leurs proches. Les quatre centres d’hébergement ouverts 24 heures sur 24 à Laval sont demeurés inoccupés jusqu’à présent.

Selon le plus récent bilan, on compte 128 rues avec terrains inondés, 189 infiltrations d’eau dans les résidences et 90 tronçons de rues inondées.

Des voleurs dans les parages?

Deux résidents de la rue Riviera ont affirmé au Courrier Laval qu’un de leur voisin a été la cible de voleurs, ce qui les a incités à réintégrer leur domicile plus tôt que prévu afin de protéger leurs biens. L’un d’eux aurait même aperçu un homme roder dans leur quartier tard, hier soir, au moyen d’une lampe de poche.

Interrogé à ce sujet, le SPL dit avoir reçu quelques appels de résidents du secteur de Laval-Ouest qui ont signalé la présence de rodeurs. Bien qu’aucun cas de vol n’ait été rapporté, la situation pourrait toutefois changer lorsque que les évacués vont revenir à la maison, prévient Mme Boudreau.  Le SPL prévoit d’ailleurs déployer plus de patrouilleurs dans ce secteur au cours des prochaines nuits.

Depuis le 4 avril, plus de 76 000 sacs de sable ont été distribués. De plus, les services d’urgence de Laval ont fourni 50 000 sacs de jute pour aider les résidents à construire leurs digues.

Le SPL invite les personnes intéressées à faire du bénévolat (ensachage de sable et corvée post-inondations) à témoigner leur intérêt via cette adresse: bml4@laval.ca. Pour toute information ou question: composez le 311 ou le 450 978-8000 (de l’extérieur de Laval).

On compte maintenant 72 résidences évacuées, soit neuf de plus en 24 heures. Une augmentation beaucoup moins significative que celle survenue la veille, car le nombre avait pratiquement doublé, passant de 33 à 63 résidences lundi.

Malgré la recommandation d’évacuer en vigueur depuis samedi, 12 occupants refusent toujours de quitter leur logis sur l’Île-Verte. C’est la crue rapide des eaux ainsi que le haut débit de la rivière qui ont incité les autorités à rencontrer les 22 propriétaires de résidences de l’île pour recommander l’évacuation.

Du côté de l’Île-Roussin, huit maisons sont toujours habitées. « On leur a fortement conseillé de partir, mais ils ont décidé de rester », souligne Évelyne Boudreau du Service de police de Laval (SPL). Les balises du pont sont de moins en moins visibles et l’accès est devenu quasi-impossible. C’est pourquoi les autorités ont recommandé l’évacuation des 17 résidences. Mme Boudreau fait toutefois remarquer que la plupart des résidents sur place possèdent des embarcations. D’ailleurs, l’un d’entre eux a pu recevoir des médicaments grâce à un proche qui lui a fait une livraison spéciale en bateau, raconte-t-elle.

Mentionnons que la Ville n’a émis aucun d’ordre d’évacuation jusqu’à présent. Depuis dimanche, 41 familles ont été prises en charge par la Croix-Rouge dans les premières heures suivant leur évacuation. Le SPL informe qu’elles ont toutes choisi de se loger dans des hôtels ou chez leurs proches. Les quatre centres d’hébergement ouverts 24 heures sur 24 à Laval sont demeurés inoccupés jusqu’à présent.

Selon le plus récent bilan, on compte 128 rues avec terrains inondés, 189 infiltrations d’eau dans les résidences et 90 tronçons de rues inondées.

Des voleurs dans les parages?

Deux résidents de la rue Riviera ont affirmé au Courrier Laval qu’un de leur voisin a été la cible de voleurs, ce qui les a incités à réintégrer leur domicile plus tôt que prévu afin de protéger leurs biens. L’un d’eux aurait même aperçu un homme roder dans leur quartier tard, hier soir, au moyen d’une lampe de poche.

Interrogé à ce sujet, le SPL dit avoir reçu quelques appels de résidents du secteur de Laval-Ouest qui ont signalé la présence de rodeurs. Bien qu’aucun cas de vol n’ait été rapporté, la situation pourrait toutefois changer lorsque que les évacués vont revenir à la maison, prévient Mme Boudreau.  Le SPL prévoit d’ailleurs déployer plus de patrouilleurs dans ce secteur au cours des prochaines nuits.

Depuis le 4 avril, plus de 76 000 sacs de sable ont été distribués. De plus, les services d’urgence de Laval ont fourni 50 000 sacs de jute pour aider les résidents à construire leurs digues.

Le SPL invite les personnes intéressées à faire du bénévolat (ensachage de sable et corvée post-inondations) à témoigner leur intérêt via cette adresse: bml4@laval.ca. Pour toute information ou question: composez le 311 ou le 450 978-8000 (de l’extérieur de Laval).

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page