Connectez-vous à nous

L’école Jean-Piaget s’agrandit

Communauté

L’école Jean-Piaget s’agrandit

L’école régionale Jean-Piaget, qui accueille des enfants handicapés, recevra 5,19 M$ du gouvernement québécois pour des travaux d’agrandissement. La capacité d’accueil de l’établissement passera de 85 à 110 élèves.

«Nous allons pouvoir rapatrier dans la région nos enfants atteints de déficiences, motrices ou intellectuelles», se félicite Danielle Coutu, une maman présente à la conférence de presse, le 4 octobre. «Au début, mon petit allait à Montréal, je n’avais pas de place à Laval», dit-elle.

Des demandes de financement au gouvernement provincial sont réitérées chaque année par les autorités locales depuis près de dix ans. «La liste est longue et on ne peut pas tout passer dans une année», explique la ministre responsable de la région de Laval, Michelle Courchesne.

Relocalisation

Les travaux d’agrandissement et de rénovation devraient durer entre 18 et 24 mois, selon la présidente de la Commission scolaire de Laval (CSDL), Louise Lortie. L’école sera dotée de quatre nouvelles classes, d’un local de musique et d’une cafétéria.

«Actuellement, nous préparons un plan de relocalisation de la clientèle de Jean-Piaget et sommes à la recherche d’un bâtiment», explique Mme Lortie.

Semaine de l’école publique

Dans le cadre de la semaine de promotion de l’école publique, qui se déroule du 4 au 8 octobre, la ministre de la région de Laval a rappelé aux parents que «cette école est aussi à vous». «Les besoins sont immenses, il faut continuer à œuvrer dans notre réseau publique pour offrir nos meilleurs services», a-t-elle ajouté.

L’école à mandat régional accueille des jeunes de 4 à 21 ans et compte une classe au préscolaire, quatre en primaire et huit au secondaire. «Nous travaillons pour développer leur autonomie, notre objectif est qu’ils atteignent le développement optimal de leurs potentialités en vue de leur intégration», dit Yves Grenon, nouvellement nommé directeur de l’établissement.

Louise Lortie, présidente de la CSDL, a demandé l’appui de tous les élus présents pour que le MELS «reconnaisse les efforts de ces élèves par une certification officielle».

Enthousiasme

Le monde scolaire et politique, entouré de quelques élèves de l’école, a salué l’annonce avec enthousiasme. «Dans cette école, on sent cet esprit d’équipe et de solidarité dont la société entière a besoin», dit Mme Courchesne.

La ministre a livré un message d’espoir, sinon d’amour, selon le député de Chomedey, Guy Ouellette. Ce dernier a salué «les efforts extraordinaires» des mamans qui s’investissent au sein de la Fondation des enfants de l’école Jean-Piaget pour faire aboutir ce projet.

En 2009-2010, le MELS a également financé des travaux de rénovation, soit 300000 $ pour le remplacement de fenêtres et des portes et 260000 $ pour la réfection partielle de la maçonnerie.

«Au total, des travaux de 5,75 M$ seront donc réalisés sur cet immeuble», indique Simon Fortin, agent d’information aux affaires publiques du Ministère.

À lire aussi: Enseigner à l’école Jean-Piaget

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page