Connectez-vous à nous

Le vent souffle fort dans les voiles de Bernard & MNJ

Actualités

Le vent souffle fort dans les voiles de Bernard & MNJ

Le plus important sous-traitant en systèmes intérieurs au Québec inaugurait, le 30 septembre, ses nouvelles installations qu’il occupe depuis le printemps dernier au cœur du parc autoroutier de la 25.

Commentaires

Le président de l’entreprise, Hugo Bernard, a fait coïncider l’événement avec le premier anniversaire d’une acquisition majeure. Le 1er octobre 2009, il avalait Systèmes Intérieurs MNJ. Une prise da taille, considérant que son compétiteur de Sainte-Julie était alors perçu comme le leader de l’industrie.

Au lendemain de cette transaction, M.Bernard voyait ses effectifs passer de 125 à quelque 280 employés et les chantiers se multiplier.

Agrandissement

Au cours de la dernière année, l’entreprise lavalloise, fondée il y a 33 ans dans un sous-sol de Vimont, a ainsi vu doubler son chiffre d’affaires.

Les revenus ont bondi de 17 M$ à 38 M$, affirme Hugo Bernard, qui planche déjà sur un projet d’agrandissement. «Les plans sont sur la table à dessin et nous projetons débuter les travaux d’excavation dès le printemps prochain.»

De fait, la société Bernard & MNJ est déjà trop à l’étroit dans le bâtiment qu’elle inaugurait en grande pompe, jeudi soir. «On occupe les 14 000 pieds carrés du bâtiment, dont 9 000 pieds carrés sont voués aux bureaux administratifs où s’activent 24 employés.»

Le plus clair du capital humain de cette société s’emploie sur les différents chantiers qu’elle opère essentiellement dans la région du Grand Montréal, mais également dans la région de Québec. «En ce moment, on soumissionne pour des projets à Hull et Ottawa», précise celui qui alimente actuellement une trentaine de chantiers de front.

L’entreposage d’une quarantaine de chariots élévateurs de même que des échafaudages nécessitera la construction sur le terrain voisin d’un second bâtiment, celui-là de 20 000 pieds carrés, explique-t-il.

Jusqu’ici, Systèmes Intérieurs Bernard & MNJ a investi 2,1 M$ dans ses nouvelles installations de la rue Bernard-Lefebvre. Trois ans plus tôt, Hugo Bernard avait acquis au coût de 400 000 $ un terrain de 80 000 pieds carrés dans le parc industriel situé en bordure de l’autoroute 440, pas très loin du pont à péage présentement en construction qui marquera l’été prochain le parachèvement de l’autoroute 25. Déjà, il voyait grand.

Selon ses prévisions, il devrait porter son chiffre d’affaires à 42 M$ l’an prochain, puis franchir le cap des 50 M$ dès 2012.

Dans un horizon de trois ans, il prévoit créer une cinquantaine de postes, principalement chez les tireurs de joints et les poseurs de gypse et de systèmes intérieurs.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page