Connectez-vous à nous
(Photo 2M.Media)

COVID-19

Le taux de tests positifs en baisse à 4,14 %

La proportion de tests positifs à la COVID-19 par rapport aux tests de dépistage effectués a connu une légère baisse au cours de la dernière semaine.

Du 15 au 21 février, 534 cas ont été confirmés sur un échantillon de 12 907 tests de dépistage. Cela représente une proportion hebdomadaire de 4,14 %, soit une baisse de 0,30 % par rapport à la semaine précédente.

Rappelons que la moyenne hebdomadaire pointait à 5,18 % du 1er au 7 février. Depuis, elle est en diminution constante à chaque semaine.

Baisse des cas actifs

En plus de cette nouvelle proportion à la baisse, le nombre de cas actifs, qui se situe à 724 (-15), descend aussi par rapport à la veille. On constate toutefois 42 nouveaux cas confirmés à Laval.

Parmi les personnes touchées, 32 (-2) sont présentement hospitalisées, dont 11 (-2) aux soins intensifs.

Au total, 24 254 cas ont été confirmés depuis le début de la pandémie. On décompte malheureusement 867 (+1) personnes décédées en raison du virus.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval confirme aussi que 15 de ses employés sont présentement absents du travail en raison de la COVID-19.

cas

Bilan total des cas confirmés sur le territoire de Laval en date du mercredi 24 février. (Photo 2M.Media)

Dans les secteurs

Trois des six secteurs de Laval affichent une baisse de cas actifs en date du mercredi 24 février.

Parmi ceux-ci, Chomedey (-10) est celui qui présente la diminution la plus importante. Il demeure toutefois le quartier qui compte le plus de personnes porteuses du virus avec 166 cas actifs.

Le secteur de Pont-Viau, Renaud-Coursol et Laval-des-Rapides (-8) présente quant à lui le plus haut taux d’infection de l’île Jésus avec 191 cas par 100 000 habitants.

À l’inverse, le secteur de Sainte-Dorothée, Laval-Ouest, Laval-Les Îles, Fabreville-Ouest et Laval-sur-le-Lac (-7) est maintenant le moins affecté du territoire, que ce soit en chiffres absolus (88 cas actifs) ou en taux d’infection (127 cas par 100 000 habitants).

De leur côté, le secteur de Fabreville-Est et Sainte-Rose (+4), ainsi que celui de Duvernay, Saint-François et Saint-Vincent-de-Paul (+5) connaissent une hausse de cas actifs par rapport à la veille.

Vimont et Auteuil est le seul qui demeure stable avec 120 cas actifs sur l’ensemble de son territoire.

cas

Bilan des cas actifs sur le territoire de Laval en date du mercredi 24 février. (Photo 2M.Media)

***

Prendre note que tel qu’indiqué sur le site Web du CISSS de Laval, ces données par secteur incluent l’ensemble des cas des citoyens testés positifs à la COVID-19, qu’ils résident dans des milieux fermés ou ailleurs dans la communauté.

Les milieux fermés incluent des milieux de vie comme les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), ainsi que les centres correctionnels.

Les données présentées sont calculées en fonction du lieu de résidence. Le CISSS tarde à déterminer le foyer de 49 cas jusqu’ici, dont 6 actifs.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page