Connectez-vous à nous

Le secteur Val-Martin profiterait de la stratégie nationale sur le logement

lidl opening times today

Actualités

Le secteur Val-Martin profiterait de la stratégie nationale sur le logement

CHOMEDEY. Le maire Marc Demers a évidemment accueilli avec enthousiasme la nouvelle stratégie nationale sur le logement assortie d’une enveloppe de 40 G$ sur 10 ans.

Commentaires

Par voie de communiqué le jour du dévoilement, le 23 novembre, M. Demers y voyait déjà un moyen de soutenir la seconde phase de la revitalisation des immeubles Val-Martin, un secteur parmi les plus défavorisés de l’île Jésus.

«Plus de 400 logements de Val-Martin devront encore être revitalisés», affirme-t-il, tout en rappelant au passage l’entente tripartite entre les paliers gouvernementaux que requiert ce vaste plan lancé en 2015.

Également, le maire de Laval dit souhaiter rencontrer rapidement le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèque et de logements, Jean-Yves Duclos. Entre autres, précise-t-on, pour lui rappeler l’importance de convenir prochainement avec les provinces des modalités des nouveaux programmes destinés aux municipalités.

Déjà au fait

On se souviendra qu’en début d’année, le ministre Duclos et Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales, étaient tous deux débarqués à Laval pour y faire une annonce conjointe de 18,2 M$ au profit de la reconstruction de 124 logements sociaux dans Val-Martin.

Essentiellement, l’investissement ciblait des appartements bordant la rue Évariste-Leblanc, située au quadrant sud-est des boulevards Notre-Dame et Curé-Labelle.

À cette occasion, Marc Demers avait fait part aux ministres des besoins colossaux que nécessitait la mise à niveau de cet ensemble immobilier de 534 logements, dont près de la moitié sont inoccupés pour cause de contamination par moisissures.

Selon les prévisions de la Ville, la première phase des travaux en cours devrait se traduire d’ici 2020 par la livraison de 357 nouveaux logements sociaux.

Enfin, l’administration Demers ne manque pas de souligner la Politique de l’habitation et le Code du logement dont elle s’est dotée en 2017.  Le Code, qui permettra notamment à la Ville d’intervenir et d’exiger des réparations et des rénovations dans les cas où un logement nécessiterait de tels travaux, entrera en vigueur le 1er mars 2018.

Par voie de communiqué le jour du dévoilement, le 23 novembre, M. Demers y voyait déjà un moyen de soutenir la seconde phase de la revitalisation des immeubles Val-Martin, un secteur parmi les plus défavorisés de l’île Jésus.

«Plus de 400 logements de Val-Martin devront encore être revitalisés», affirme-t-il, tout en rappelant au passage l’entente tripartite entre les paliers gouvernementaux que requiert ce vaste plan lancé en 2015.

Également, le maire de Laval dit souhaiter rencontrer rapidement le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d’hypothèque et de logements, Jean-Yves Duclos. Entre autres, précise-t-on, pour lui rappeler l’importance de convenir prochainement avec les provinces des modalités des nouveaux programmes destinés aux municipalités.

Déjà au fait

On se souviendra qu’en début d’année, le ministre Duclos et Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales, étaient tous deux débarqués à Laval pour y faire une annonce conjointe de 18,2 M$ au profit de la reconstruction de 124 logements sociaux dans Val-Martin.

Essentiellement, l’investissement ciblait des appartements bordant la rue Évariste-Leblanc, située au quadrant sud-est des boulevards Notre-Dame et Curé-Labelle.

À cette occasion, Marc Demers avait fait part aux ministres des besoins colossaux que nécessitait la mise à niveau de cet ensemble immobilier de 534 logements, dont près de la moitié sont inoccupés pour cause de contamination par moisissures.

Selon les prévisions de la Ville, la première phase des travaux en cours devrait se traduire d’ici 2020 par la livraison de 357 nouveaux logements sociaux.

Enfin, l’administration Demers ne manque pas de souligner la Politique de l’habitation et le Code du logement dont elle s’est dotée en 2017.  Le Code, qui permettra notamment à la Ville d’intervenir et d’exiger des réparations et des rénovations dans les cas où un logement nécessiterait de tels travaux, entrera en vigueur le 1er mars 2018.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page