Connectez-vous à nous

Le secteur résidentiel a sauvé les meubles en 2015

lidl opening times today

Actualités

Le secteur résidentiel a sauvé les meubles en 2015

BILAN ÉCONOMIQUE. Il s’est investi environ 1,1 milliard de dollars en sol lavallois l’an dernier, un repli de 13 % par rapport à la performance enregistrée en 2014.

Commentaires

Forte d’une hausse avoisinant les 30 %, la performance du secteur résidentiel a compensé l’effondrement des investissements industriels, lesquels ont chuté de 37 %.

Jumelé aux permis délivrés pour des travaux de rénovation, le marché de la construction domiciliaire a généré des investissements estimés à plus de 540 M$ en 2015.

Sa contribution représente plus de la moitié (51,2 %) de l’ensemble des sommes injectées dans l’économie régionale, et ce, tous secteurs d’activité confondus. Une première, de mémoire d’homme.

Selon le rapport publié par Développement économique Laval, les 1989 nouvelles unités d’habitation mises en chantier, l’an dernier, ont pratiquement doublé celles construites l’année précédente. Il s’agit de la meilleure croissance enregistrée dans la grande région métropolitaine, signale-t-on.

Valeur en forte hausse

Par ailleurs, la valeur totale déclarée des permis de construction en 2015 s’est élevée à 906,8 M$, en très forte hausse par rapport à 2014 où la valeur s’établissait à 635,5 M$. Un bond de 43 %.

Sans surprise, les 427 permis de nouvelles constructions ont compté pour 710,1 M$, alors que les 2487 permis autorisant des travaux d’amélioration ont généré en valeur 196,7 M$.

Encore-là, le secteur résidentiel détient le haut du pavé avec 60 % de la valeur déclarée.

Industriel

Pour sa part, le secteur industriel a bouclé la dernière année avec des investissements de l’ordre de 350,2 M$, un important recul de 37 % en comparaison à 2014.

Dans la grande balance, l’apport industriel ne représente que 33 % des investissements recensés en 2015 pour une perte de 13 points de pourcentage. L’an dernier, ce secteur d’activité avait contribué à la hauteur de 46 %.

La très grande majorité des 659 projets réalisés a été menée par des entreprises déjà établies sur le territoire, alors que les 22 nouvelles implantations ont été à l’origine de 48,5 M$ d’investissement. Au total, ces projets ont entraîné la création de 1783 emplois.

Fait intéressant à noter, la Cité de la biotech a suscité la moitié des investissements industriels.

Autres secteurs

Les 290 projets commerciaux ont pour leur part été soutenus par des investissements de 92 M$, en hausse de 20 %, ce qui a permis à ce secteur d’activité de devancer le volet institutionnel au palmarès des quatre grands pans de l’économie.

En baisse de 60 % par rapport à 2014, les 73 M$ investis dans 112 projets institutionnels représentent à peine 7 % des investissements en 2015.

Le meilleur à venir

Maire suppléant et responsable des dossiers économiques, David De Cotis estime que la ville-région s’est bien tirée d’affaires compte tenu d’un contexte économique plutôt difficile.

«2016 sera une meilleure année», a-t-il assuré, en évoquant, entre autres, les projets annoncés lors du premier Forum immobilier tenu en novembre 2015.

À cette occasion, le Fonds immobilier de solidarité FTQ avait fait état de quatre grands projets d’investissement totalisant 1,2 milliard, dont le mégacomplexe Espace Montmorency qui regroupera une dizaine d’immeubles interreliés culminant à une hauteur de 20 étages.

Au terme des quatre phases de construction prévues sur un horizon de 5 ans, cet ensemble immobilier, comprenant un hôtel, offrirait plus d’un million de pieds carrés d’aire louable, où travailleraient pas moins de 3500 personnes.

Des trois autres chantiers dans lequel le Fonds FTQ est impliqué, on compte le développement d’un parc industriel dans l’ouest et deux projets résidentiels, qui prévoient sur un horizon de 10 ans l’ajout de 2500 condominiums aux abords des stations de métro de la Concorde et Montmorency.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page