Connectez-vous à nous

Le Salon TDAH pourrait voir le jour sur le Web

lidl opening times today

Actualités

Le Salon TDAH pourrait voir le jour sur le Web

ÉVÉNEMENT. Le Salon portant sur le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), qui a tenu l’affiche au Cosmodôme le premier week-end de novembre, pourrait bien voir le jour en version Web.

Commentaires

C’est du moins ce sur quoi planche la fondatrice de l’événement qui en était à sa septième édition au début du mois.

Dans la foulée de ce projet embryonnaire, Nathalie Beaulieu a d’ailleurs fait une captation vidéo d’une vingtaine de conférences qui ont, entres autres, animé la 7e édition du Salon TDAH à Laval.

«L’objectif est de rendre accessibles le plus possible les ressources. Le besoin est là», explique la principale intéressée, précisant que 4 à 8 % de la population vit avec le TDAH.

Mme Beaulieu soutient qu’un «salon en ligne avec des professionnels qui peuvent offrir un soutien à distance, via Skype par exemple, peut aider beaucoup de gens», et ce, de façon ponctuelle lorsqu’on ne sait plus à quel saint se vouer.

Parallèlement à ce projet, une chaîne YouTube est actuellement en création, alors que des chroniques radio devraient être diffusées sur le Web l’hiver prochain.

La priorité de Nathalie Beaulieu est de créer un vaste réseau d’aide complémentaire pour une meilleure mise en valeur des ressources existantes, fait valoir celle qui est toujours à la recherche de partenaires pour accélérer la réalisation de ces projets.

Tous les détails à venir sur le site lesalontdah.com.

C’est du moins ce sur quoi planche la fondatrice de l’événement qui en était à sa septième édition au début du mois.

Dans la foulée de ce projet embryonnaire, Nathalie Beaulieu a d’ailleurs fait une captation vidéo d’une vingtaine de conférences qui ont, entres autres, animé la 7e édition du Salon TDAH à Laval.

«L’objectif est de rendre accessibles le plus possible les ressources. Le besoin est là», explique la principale intéressée, précisant que 4 à 8 % de la population vit avec le TDAH.

Mme Beaulieu soutient qu’un «salon en ligne avec des professionnels qui peuvent offrir un soutien à distance, via Skype par exemple, peut aider beaucoup de gens», et ce, de façon ponctuelle lorsqu’on ne sait plus à quel saint se vouer.

Parallèlement à ce projet, une chaîne YouTube est actuellement en création, alors que des chroniques radio devraient être diffusées sur le Web l’hiver prochain.

La priorité de Nathalie Beaulieu est de créer un vaste réseau d’aide complémentaire pour une meilleure mise en valeur des ressources existantes, fait valoir celle qui est toujours à la recherche de partenaires pour accélérer la réalisation de ces projets.

Tous les détails à venir sur le site lesalontdah.com.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page