Connectez-vous à nous
Entrevue en compagnie de Jean-François Houle. (Photo gracieuseté - Vitor Munhoz - L’Aréna du Rocket Inc.)

Hockey

Le Rocket travaillera dans la nouveauté

Le Rocket de Laval présentera un visage fort différent lors du premier match de sa campagne 2021-2022 qui aura lieu le vendredi 15 octobre à la Place Bell.

En effet, plusieurs changements ont été apportés à l’équipe dans l’entre-saison, que ce soit au niveau de la formation ou du groupe d’entraîneurs. Jean-François Houle aura d’ailleurs la tâche de remplacer Joël Bouchard en tant qu’instructeur principal. Il sait que les attentes sont élevées, surtout après le titre de division obtenu en 2020-2021.

«Les attentes sont toujours élevées, note-t-il. Ça ne dérange pas que ce soit à Laval ou dans une autre équipe. Nous voulons bien commencer la saison. Le but est de gagner des matchs et de développer des joueurs. On va voir ce qu’on peut faire avec cette équipe.»

Il croit toutefois qu’il est encore trop tôt pour se fixer des objectifs précis.

«Nous allons prendre cela un jour à la fois. Le développement est un point assez important de la Ligue américaine de hockey [LAH]. On veut que chaque joueur soit meilleur dans quelques mois. […] Nous aimerions faire les séries éliminatoires pour que l’équipe et les jeunes jouent le plus de matchs possibles.»

Le nouveau pilote lavallois soutient que trois facettes de jeu seront importantes à ses yeux pour que son équipe connaisse du succès : la vitesse, l’acharnement et la constance.

Quelques retours

Parmi les joueurs qui seront de retour avec l’équipe, notons l’attaquant Ryan Poehling. L’Américain a connu un camp d’entraînement en demi-teinte avec les Canadiens de Montréal, mais devrait tout de même tirer son épingle du jeu dans la LAH.

En 2019-2020, il avait mené l’équipe avec une récolte de 25 points en 28 matchs, et ce, malgré une blessure qui lui a fait rater la fin du calendrier.

Le capitaine Xavier Ouellet sera aussi de retour à Laval pour une troisième saison consécutive. Il souhaitera sans doute disputer plus de rencontres que l’an dernier, puisqu’il avait partagé son temps entre Montréal et Laval en raison de sa présence sur l’escouade de réserve du grand club.

Dans les filets, le duo composé de Cayden Primeau et Michael McNiven devrait se partager la majorité du temps de jeu.

Québécois

Plusieurs vétérans de l’effectif 2020-2021 ont plutôt décidé de ne pas prolonger leur séjour à Laval : Jordan Weal, Joseph Blandisi, Yannick Veilleux, Gustav Olofsson et autres.

Pour les remplacer, l’organisation de l’île Jésus a décidé de piger dans sa cour en signant de nombreux Québécois au cours de l’été.

Les attaquants Kevin Roy, Jean-Christophe Beaudin, Danick Martel, Alexandre Fortin, Gabriel Bourque et Brandon Gignac ont tous rejoint le Rocket. Le Lavallois Jean-Sébastien Dea fait aussi partie du lot, tout comme le défenseur Carl Neill.

«Il y a plusieurs Québécois et ils vont être heureux de porter le chandail avec fierté, assure Jean-François Houle. C’est le fun d’en voir plusieurs qui sont passés par la Ligue de hockey junior majeur du Québec. C’est bon pour Laval et pour l’organisation.»

Malgré ce large contingent québécois, l’entraîneur-chef assure que l’anglais demeurera la lange principale parlée dans le vestiaire pour «respecter le langage hockey, ainsi que les joueurs des États-Unis et des Maritimes».

Notons que l’équipe comptait déjà sur la présence des jeunes Rafaël Harvey-Pinard, Joël Teasdale et Tobie Bisson, ainsi que des vétérans Laurent Dauphin et Terrance Amorosa qui jouaient pour le Rocket en 2020-2021.

Retour à la maison

Le match d’ouverture de la prochaine saison s’annonce mémorable pour plusieurs raisons. Il s’agira notamment d’un retour au bercail pour le club, puisque les matchs locaux étaient disputés au Centre Bell, à Montréal, l’année dernière.

Le Rocket devrait également dévoiler la bannière de division obtenue, tout cela dans un amphithéâtre qui devrait faire salle comble.

«Les gars sont très excités de jouer ici. Il y en a plusieurs qui n’avaient pas encore vu la chambre et les installations. Nous aimons jouer dans ce building et ce sera très plaisant», conclut Houle.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page