Connectez-vous à nous

Le Rocket s’incline en fusillade

lidl opening times today

Rocket de Laval

Le Rocket s’incline en fusillade

Malgré une performance de 32 arrêts pour le gardien Michael McNiven, la troupe de Joël Bouchard a baissé pavillon par la marque de 3 à 2 en tirs de barrage face aux Americans de Rochester, hier, à la Place Bell.

Les visiteurs ont commencé la rencontre sur les chapeaux de roue, appliquant un échec-avant soutenu et obtenant de bonnes chances de marquer. Le Rocket a su les contenir, inscrivant même le premier but de la rencontre avec 2.5 secondes à faire à la première période.

La réplique est venue du bâton d’Alexander Nylander à mi-chemin de la période médiane. Moins d’une minutes plus tard, Alex Belzile, le représentant du Rocket au match des étoiles, a redonné les devants à son équipe. En fin de période, les visiteurs ont retourné tout le monde à la case départ par l’entremise de Judd Peterson alors qu’il restait 49 secondes au deuxième vingt.

La troisième période et la prolongation n’a pas trouvé preneur envoyant tout le monde en fusillade. Lors de la cinquième ronde de la séance de tirs de barrage, Alexander Nylander a trouvé le fond du filet donnant la victoire à son équipe.

«Nous avons démontré ce soir que nous avons respecté le plan de match, nous n’avons pas donné beaucoup d’espace en zone défensive, a lancé le vétéran Alex Belzile, via communiqué. Nous savions que Rochester était une excellente équipe avec beaucoup de talent. Je pense que nous avons bien joué, mais nous sommes encore capables d’élever notre jeu d’un cran.»

Laval aura la chance de se reprendre dès cette après-midi alors que le match revanche à lieu à 15h. (N.ST-G.)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Rocket de Laval

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page