Connectez-vous à nous

Le Rocket s’impose en fusillade

lidl opening times today

Hockey

Le Rocket s’impose en fusillade

Le Rocket de Laval a complété le balayage dans son programme double face au Wolf Pack de Hartford en s’imposant par la marque de 2 à 1 en fusillade vendredi soir à la Place Bell.

La formation lavalloise avait remporté la confrontation de mercredi par la marque de 4 à 1.

Les hommes de Joël Bouchard ont mis beaucoup de pression en zone offensive dès le début de la rencontre. Antoine Waked a obtenu la première bonne chance de marquer de son équipe, alors qu’il était bien posté devant le filet. L’attaquant de 23 ans a accepté une belle passe de Josh Brook, mais il a été frustré à deux reprises par le gardien Adam Huska.

Waked s’est toutefois repris quelques minutes plus tard en complétant un jeu initié par Matthew Peca.

La suite de la période a été marquée par du jeu physique entre les deux équipes. Joey Keane et Alex Belzile ont notamment voulu en venir aux coups, mais les arbitres ont rapidement séparé les deux hommes.

Keane a ensuite permis à son équipe de revenir dans le match en marquant après seulement 49 secondes de jeu dans la période médiane. Son lancer de la pointe s’est frayé un chemin jusque dans le fond du filet. Cayden Primeau, qui avait la vue voilée sur la séquence, aurait sans doute voulu revoir ce tir.

Malgré plusieurs occasions de reprendre les devants, le Rocket n’est pas parvenu à marquer au deuxième engagement. Ryan Poehling a notamment touché le poteau à la gauche de Huska. Le gardien slovaque s’est aussi signalé en bloquant Jake Evans et Lukas Vejdemo qui se sont retrouvés seuls face à lui.

Comme en première période, les deux équipes ont échangé plusieurs coups d’épaule, mettant la table pour la fin de la rencontre.

Le jeu serré a limité les chances de marquer et forcé la tenue d’une prolongation. Malgré une infériorité numérique, le Rocket a tenu le coup grâce au brio de Primeau devant la cage lavalloise. Il s’est également signalé en tirs de barrage en bloquant les trois tireurs adverses. Alex Belzile a marqué le but gagnant à l’aide d’une belle feinte.

«Pour moi, c’était tout un match de hockey, a affirmé l’entraîneur-chef Joël Bouchard au terme de la rencontre. Si on enlève trois ou quatre minutes en deuxième période, je trouve qu’on a vraiment bien joué. Les gars étaient en contrôle. Il y avait beaucoup d’émotion dans le match. Pour moi, c’était pas loin d’être un match de séries éliminatoires ce soir contre une excellente équipe.»

Waked saisit sa chance

Antoine Waked a connu une excellente rencontre. «C’était un bon match pour moi, a-t-il noté après la victoire des siens. Je pense que notre ligne, dans l’ensemble, on a bien travaillé ensemble. On a créé beaucoup d’occasions de marquer.»

L’attaquant québécois disputait son premier match depuis le début de la saison. Plus tôt cette semaine, il a été rappelé du Thunder d’Adironback dans l’ECHL. « C’est l’fun de voir qu’il est arrivé prêt comme ça, souligne le capitaine Xavier Ouellet. Il était prêt à jouer, il est allé au filet et a frappé. Il a fait ce qu’il devait faire. »

Outre son but, Waked a défendu son coéquipier Jake Evans en jetant les gants face à Mason Geertsen qui avait servi une mise en échec douteuse. «Je n’ai pas vu la mise en échec sur le coup, mais j’ai vu la réaction de notre banc […] donc, oui, j’ai senti le besoin d’aller le voir.»

Il s’est aussi impliqué physiquement et a créé plusieurs autres chances de marquer, ce qui devrait forcer la main du groupe d’entraîneurs en vue des prochaines rencontres.

Le Rocket recevra la visite des Marlies de Toronto samedi après-midi. La formation ontarienne est invaincue en temps réglementaire depuis le début de la saison régulière.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page