Connectez-vous à nous

Le Rocket s’enlise

Rocket de Laval

Le Rocket s’enlise

HOCKEY. Rien ne va plus pour la troupe de Sylvain Lefebvre qui a a subi, hier à Toronto, un quatrième revers successif face aux Marlies qui l’a humiliée par la marque de 7-1.

Commentaires

Avec cette 34e victoire cette saison, le club-école des Maple Leafs double non seulement le nombre de gains (17) du club affilié au Canadien de Montréal, mais consolide davantage sa domination au sommet du classement de la division Nord de la Ligue américaine de hockey, huit points devant les Americans de Rochester.

Quant au Rocket, il occupe le 6e et avant-dernier rang de cette même division, six points devant les Devils de Binghampton qui ont toutefois deux matchs en mains sur la formation lavalloise.

Au classement général que dominent également les Marlies, la fiche de 17 victoires dont 5 en temps supplémentaire et 2 en tirs de barrage vaut au Rocket le 28e des 30 échelons de la Ligue. Ex-aequo au dernier rang avec les Americans, les Monsters de Cleveland pourraient cependant combler l’écart de six points qui les sépare de Laval en remportant les trois parties qu’ils ont en mains.

Pour en revenir à la rencontre du 3 février au Ricoh Coliseum, les hommes de Sylvain Lefebvre n’ont jamais été dans le coup, retraitant au vestiaire avec un déficit de quatre buts après seulement vingt minutes de jeu.

Pendant que leur gardien Charlie Lindgren était battu 4 fois sur 14 lancers, les visiteurs ne tiraient que 7 fois sur le filet de Calvin Pickard.

Celui-ci a été privé d’un jeu blanc avec moins de sept minutes à faire au match lorsque l’attaquant Markus Eisenschmid a trompé sa vigilance pour enregistrer son quatrième filet de la saison avec la complicité de Daniel Audette.

Le Rocket tentera de renouer avec la victoire mercredi prochain alors qu’il visitera les Devils à Binghampton.

Avec cette 34e victoire cette saison, le club-école des Maple Leafs double non seulement le nombre de gains (17) du club affilié au Canadien de Montréal, mais consolide davantage sa domination au sommet du classement de la division Nord de la Ligue américaine de hockey, huit points devant les Americans de Rochester.

Quant au Rocket, il occupe le 6e et avant-dernier rang de cette même division, six points devant les Devils de Binghampton qui ont toutefois deux matchs en mains sur la formation lavalloise.

Au classement général que dominent également les Marlies, la fiche de 17 victoires dont 5 en temps supplémentaire et 2 en tirs de barrage vaut au Rocket le 28e des 30 échelons de la Ligue. Ex-aequo au dernier rang avec les Americans, les Monsters de Cleveland pourraient cependant combler l’écart de six points qui les sépare de Laval en remportant les trois parties qu’ils ont en mains.

Pour en revenir à la rencontre du 3 février au Ricoh Coliseum, les hommes de Sylvain Lefebvre n’ont jamais été dans le coup, retraitant au vestiaire avec un déficit de quatre buts après seulement vingt minutes de jeu.

Pendant que leur gardien Charlie Lindgren était battu 4 fois sur 14 lancers, les visiteurs ne tiraient que 7 fois sur le filet de Calvin Pickard.

Celui-ci a été privé d’un jeu blanc avec moins de sept minutes à faire au match lorsque l’attaquant Markus Eisenschmid a trompé sa vigilance pour enregistrer son quatrième filet de la saison avec la complicité de Daniel Audette.

Le Rocket tentera de renouer avec la victoire mercredi prochain alors qu’il visitera les Devils à Binghampton.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Rocket de Laval

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page