Connectez-vous à nous

Le prix de la relève pour la Coopérative de solidarité Entre-Nous

Communauté

Le prix de la relève pour la Coopérative de solidarité Entre-Nous

La Coopérative de solidarité Entre-Nous de Laval s’est vue attribuer le Prix de la relève coopérative, lors du dernier Gala des Prix du Mérite coopératif, organisé par la Coopérative de développement régional (CDR) de Montréal-Laval, le 7 avril dernier, au Reine Elizabeth, devant plus de 350 personnes. Une belle fierté pour une initiative pensée par des familles qui ne souhaitaient qu’offrir «un chez soi» à leurs enfants atteints de déficience intellectuelle.

«On ne voulait pas que nos enfants aillent de famille d’accueil en famille d’accueil, et ce, même quand on sera plus vieux et qu’on ne pourra plus s’occuper d’eux», explique Lise Bergeron, une des personnes à la base du projet. Cette mère de famille aura permis à sa fille, Dominique, 47 ans, atteinte de déficience intellectuelle moyenne, de vivre plus de deux ans de manière autonome dans la maison située sur la rue Philippe-Laperle, avant de décéder en janvier dernier, emportée par un cancer. «Dominique aurait été tellement contente de voir cette récompense», confie-t-elle.

Fonctionnement

Les cinq résidents sociétaires de la coopérative profitent d’une grande maison unifamiliale, avec pas moins de huit chambres, cinq salles de bain, un grand salon et une salle de jeux, en plus des cinq employés à temps plein, dont certains passent 24 heures à la maison, pour un double encadrement.

Parce que les résidents sont tous atteints d’une déficience intellectuelle, la coopérative est totalement administrée par leurs proches. «On s’est partagés les tâches. Certains s’occupent des payes, de la petite caisse, des réparations mineures, de la comptabilité ou si on a besoin de remplacer du personnel», poursuit Lise Bergeron.

Unique au Québec

Ouverte il y a trois ans, la maison située à Sainte-Rose demeure un modèle à l’échelle provinciale.

«C’est la première et seule coopérative de cet ordre au Québec. On a fait des présentations à divers congrès provinciaux et on a décrit notre modèle dans un cahier spécial pour l’Association du Québec pour l’intégration sociale», ajoute Mme Bergeron.

C’est l’union des forces de tous les membres fondateurs qui a conduit à un tel succès, selon elle. «Cela n’a pas toujours été facile. On a dû aller chercher des sous, on a travaillé en équipe avec le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle.»

Aujourd’hui, elle se réjouit de voir que la Coopérative de solidarité Entre-Nous de Laval a réussi le pari de permettre à ces personnes de vivre en «parfaite harmonie avec leur entourage». «Ils vivent vraiment parmi le monde et comme tout le monde. Les voisins nous ont totalement acceptés.»

Autre coopérative finaliste

Le Gala des Prix du Mérite coopératif, qui marquait le 25e anniversaire de la CDR de Montréal-Laval, a également souligné l’engagement de la Coopérative des travailleurs Premier Défi de Laval, finaliste du prix de la Coopérative ambassadrice.

Formée de 111 travailleurs, la coopérative avait été fondée pour racheter la rôtisserie Saint-Hubert, du boulevard des Laurentides.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page