Connectez-vous à nous

Le NPD sous le choc

Actualités

Le NPD sous le choc

Au lendemain de la déclaration publique de leur chef Jack Layton à l’effet qu’il combattait un nouveau cancer, les députés néo-démocrates José Nunez-Melo et Alain Giguère étaient encore à encaisser le choc, mardi dernier.

“La nouvelle est brutale; c’est la consternation”, a commenté le député de Laval, M. Nunez-Melo.

Même stupéfaction chez son collègue du comté de Marc-Aurèle-Fortin, qui n’a jamais vu venir le coup.

«Ce n’est absolument pas le même homme, convient Alain Giguère, qui se remémorait la fin de session parlementaire mouvementée, fin juin.

On était tous sur les genoux, mais Jack était toujours là avec nous. Il était aussi fatigué que nous: pas plus, pas moins. Alors de le voir même pas 30 jours plus tard aussi amaigri, ça donne un solide choc.»

Membre du NPD depuis 1976, M. Giguère demeure toutefois optimiste pour la suite des choses, soulignant «l’ardeur et la volonté» qui habitent encore et toujours son chef dans l’adversité.

Un bon choix

Alors que la députée Nycole Turmel était sur le point d’être confirmée dans ses fonctions de chef intérimaire du Nouveau Parti démocratique, M. Giguère n’avait que de bons mots à l’endroit de cette militante de longue date, qu’il a longtemps fréquentée lors des conseils fédéraux du parti.

«Nycole est proche de Jack. Elle va pouvoir tenir le fort durant sa période de convalescence», poursuit-il.

Toujours au sujet de la députée de Hull-Aylmer, Alain Giguère rappelle qu’elle a été de la «traversée du désert» et qu’elle fut «de ceux et celles qui ont transformé le NPD d’un groupe de pression ayant des députés en un vrai parti politique».

Adjoint de la députée Rosane Doré-Lefebvre dans Alfred-Pellan, Jean-François Paradis salue également le choix de Nycole Turmel.

«Elle avait déjà été élue présidente du caucus national à l’unanimité de ses collègues. De plus, Mme Turmel est parfaitement bilingue».

Nouveau chef intérimaire du Parti de l’opposition officielle à la Chambre des communes, Nycole Turmel avait présidé dans les années 2000 aux destinées de l’Alliance de la Fonction publique du Canada, devant ainsi la première femme à occuper ce poste.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page