Connectez-vous à nous

Le nouveau procès de Tony Accurso reprendra dès le 7 mai

Actualités

Le nouveau procès de Tony Accurso reprendra dès le 7 mai

JUSTICE. Avorté in extremis il y a deux mois en raison de la contamination de trois jurés, exposés à des éléments d’information qui n’avaient pas été présentés en preuve, le procès de Tony Accurso sera relancé dès le mois de mai avec la sélection d’un nouveau jury.

Commentaires

La décision a été rendue au palais de justice de Laval  le 17 janvier à l’ouverture du terme des assises présidée par la juge de la Cour supérieure Johanne St-Gelais.

Le porte-parole du Ministère public, Me Richard Rougeau, s’est dit pleinement satisfait «de voir que le système [judiciaire] ait fait le nécessaire pour que ce procès soit entendu rapidement», saluant au passage l’efficacité démontrée par le juge James L. Brunton lors des conférences préparatoires avec les représentants de la poursuite et de la défense.

Rappelons que l’homme d’affaires Tony Accurso est le seul des 37 coaccusés à ne pas avoir plaidé coupable dans le scandale du partage des contrats publics qui a sévi pendant au moins 15 ans sous la mairie de Gilles Vaillancourt.

Il fait face à plusieurs chefs d’accusation pour complot, fraudes, corruption dans les affaires municipales et abus de confiance.

Prise 2

Le procès prise 2 débutera le 7 mai avec la convocation des citoyens qui auront reçu une assignation de juré. Tous défileront pendant deux jours devant le juge James L. Brunton en vue d’une sélection dans les 48 heures suivantes d’au moins 12 jurés, peut-être 14 si le juge en décide ainsi, note Me Rougeau.

En octobre dernier, pas moins de 250 personnes y avaient été convoquées.

Le 14 mai, la Couronne débutera la présentation de sa preuve, elle qui prévoit faire entendre «sensiblement le même nombre de témoins» qu’à l’automne.

À moins d’un autre coup de théâtre, le procès devrait se conclure à la fin du mois de juin.

Au palais de justice de Laval, le 17 janvier, le juge Brunton et le prévenu Tony Accurso brillaient par leur absence, eux qui étaient retenus au palais de justice de Joliette où le premier préside le procès du second dans une autre affaires de corruption municipale, celle-là liée à la ville de Mascouche sous le règne du maire déchu feu Richard Marcotte.

La décision a été rendue au palais de justice de Laval  le 17 janvier à l’ouverture du terme des assises présidée par la juge de la Cour supérieure Johanne St-Gelais.

Me Richard Rougeau, procureur de la Couronne dans le procès de Tony Accurso en lien avec la corruption et la collusion érigées en système à Vaillancourtville.Me Richard Rougeau, procureur de la Couronne dans le procès de Tony Accurso en lien avec la corruption et la collusion érigées en système à Vaillancourtville.  ©Photo – Photo: TC Media – Mario Beauregard – Archives

Le porte-parole du Ministère public, Me Richard Rougeau, s’est dit pleinement satisfait «de voir que le système [judiciaire] ait fait le nécessaire pour que ce procès soit entendu rapidement», saluant au passage l’efficacité démontrée par le juge James L. Brunton lors des conférences préparatoires avec les représentants de la poursuite et de la défense.

Rappelons que l’homme d’affaires Tony Accurso est le seul des 37 coaccusés à ne pas avoir plaidé coupable dans le scandale du partage des contrats publics qui a sévi pendant au moins 15 ans sous la mairie de Gilles Vaillancourt.

Il fait face à plusieurs chefs d’accusation pour complot, fraudes, corruption dans les affaires municipales et abus de confiance.

Prise 2

Le procès prise 2 débutera le 7 mai avec la convocation des citoyens qui auront reçu une assignation de juré. Tous défileront pendant deux jours devant le juge James L. Brunton en vue d’une sélection dans les 48 heures suivantes d’au moins 12 jurés, peut-être 14 si le juge en décide ainsi, note Me Rougeau.

En octobre dernier, pas moins de 250 personnes y avaient été convoquées.

Le 14 mai, la Couronne débutera la présentation de sa preuve, elle qui prévoit faire entendre «sensiblement le même nombre de témoins» qu’à l’automne.

À moins d’un autre coup de théâtre, le procès devrait se conclure à la fin du mois de juin.

Au palais de justice de Laval, le 17 janvier, le juge Brunton et le prévenu Tony Accurso brillaient par leur absence, eux qui étaient retenus au palais de justice de Joliette où le premier préside le procès du second dans une autre affaires de corruption municipale, celle-là liée à la ville de Mascouche sous le règne du maire déchu feu Richard Marcotte.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page