Connectez-vous à nous

Le nom du club école du Canadien sera les Patriotes, Rapides ou le Rocket

lidl opening times today

Hockey

Le nom du club école du Canadien sera les Patriotes, Rapides ou le Rocket

HOCKEY. Les Patriotes, Rapides et le Rocket figurent parmi les noms retenus pour la formation du club-école des Canadiens de Montréal qui jouera à Laval dans un peu plus d’un an.

Commentaires

Du 26 juillet au 8 août, les partisans étaient appelés à voter lors d’un deuxième scrutin. Plus de 20 000 personnes ont opté pour ces trois finalistes.

«Nous sommes ravis, affirme Vincent Lucier, président de la Place Bell. On ne s’était pas fixé d’objectif. Plus de 23 000 personnes se sont exprimées. C’est un bel engouement.»

L’étape ultime est maintenant arrivée. Les fans devront choisir l’identité de leur nouvelle équipe en votant sur le site www.placebell.ca. Ils ont jusqu’au 31 août. Les participants auront la chance de gagner l’une des deux paires de billets de saison.

Les Patriotes

Hockey Laval sera sans aucun doute heureux de constater que le nom des Patriotes a été retenu, car ses équipes élites portent ce vocable.

Les Patriotes ne reculent devant personne. Ils sont déterminés et combatifs. Ce nom possède une référence historique qui inspire la détermination et le courage.

Les Rapides

Laval est une municipalité cintrée par des cours d’eaux parsemés de rapides, tirant son nom de l’arrondissement où se situe la Place Bell, soit à Laval-des-Rapides. Outre le lien direct avec la ville, les Rapides est un nom référant aussi à une qualité primordiale aux hockeyeurs.

Le Rocket

Enfin, le nom «Rocket» est ancré dans l’imaginaire et la culture québécoise grâce aux exploits accomplis par celui qui portait ce surnom, le légendaire numéro 9 du Tricolore, Maurice Richard. Les jeunes espoirs ne pourront que s’inspirer de sa fougue et son intensité en revêtant cet uniforme.

Oubliez le Titan, 66 et les Saints

L’organisation avait retenu 12 noms lors de la première phase dont les trois finalistes. On a donc rejeté le 66, en l’honneur de Mario Lemieux, qui a joué son hockey junior à Laval de 1981 à 1984; les Saints, un hommage à la première équipe junior ayant joué à Laval, ainsi que le Titan, le nom de l’équipe où Michel Therrien, Bob Hartley, Francis Bouillon, Patrice Brisebois et Vincent Damphousse ont évolué avant de faire le saut dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

L’Alpha, les A’s, Lynx, Métros, le Blizzard, Cosmos de Laval n’ont pas accédé à la phase finale.

Rappelons que le club-école du Tricolore, les IceCaps de Saint-Jean, jouera encore un an à Terre-Neuve avant de déménager dans la Place Bell à l’automne 2017.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page