Connectez-vous à nous

Le mur antibruit de la 440

Communauté

Le mur antibruit de la 440

La construction d’un mur antibruit de long de l’autoroute Laval (A-440), direction ouest, entre l’autoroute Papineau (A-19) et la rue de Lublin devrait débuter à l’hiver pour se terminer en 2012.

«C’est une excellente nouvelle pour tous les résidents situés le long de l’autoroute, cela fait 17 ans qu’on l’on travaille dessus», déclare le conseiller municipal du district de Vimont, Norman Girard. «Maintenant qu’une entente est passée avec le ministère des Transports (MTQ), le processus est bien enclenché», poursuit-il.

L’entente ente le MTQ et la Ville de Laval, approuvée lors de la séance ordinaire du Conseil municipal du 7 septembre dernier permet un financement partagé. «Le MTQ financera ainsi à 50 % la construction de l’écran antibruit», a dit Gilles Vaillancourt, maire de Laval, lors du conseil.

D’ici cinq à six semaines, un appel d’offres sera lancé pour la réalisation des travaux dont le coût est estimé à 16 M$.

Détails techniques

L’écran va s’étendre sur 2125 m, entre la rue de Lublin et le boul. des Laurentides (secteur A), entre les boulevards des Laurentides et René-Laennec (secteur B) et entre la Montée Monette et l’autoroute 19 (secteur C). Sa hauteur variera entre 6,5 et 2 mètres.

Trois types de matériaux, sélectionnés dans le cadre d’étude d’avant-projet, seront utilisés en combinaison ou seul, selon les besoins. «Là où l’espace le permet, des pierres architecturales seront utilisées, avec pour objectif de donner à l’ouvrage un caractère plus naturel. Un mur de béton sera construit par-dessus, et si la hauteur le justifie, une section de panneaux transparents sera prévue», explique le chef de division Circulation et transport de la Ville, Denis Gervais.

Décibels

L’ensemble de l’ouvrage devrait permettre une réduction moyenne d’environ 7db. Les matériaux ont été testés dans des projets à Laval ou dans la région de Montréal. «Ils sont aussi efficaces que les murs végétaux. Mais, dans le cas présent, l’implantation d’un ouvrage dans un axe est-ouest n’était pas favorable à l’utilisation d’un mur végétal, car l’exposition au soleil y est insuffisante», dit M. Gervais.

L’autoroute a été construite après l’implantation des habitations et «le bruit, raconte le conseiller municipal en poste depuis 20 ans, n’a cessé d’augmenter au fil des années avec une circulation de plus en plus dense. C’est difficile de vivre à l’extérieur. Je me souviens d’une discussion avec une citoyenne rue de Lublin, il fallait quasiment crier pour s’entendre», dit-il.

Rencontre d’information

Le 7 juillet dernier, des professionnels en ingénieries, en acoustique et en aménagement ont exposé le projet de construction aux citoyens directement concernés par les nuisances sonores liées à la circulation sur l’A 440.

Le maire de Laval, Gilles Vaillancourt et le conseiller Norman Girard se sont dit heureux de constater l’évolution du dossier en prenant connaissance des contraintes et des exigences financières d’un tel projet. «Les tests de sol sont finis, cet hiver les structures vont être réalisées en intérieur», ajoute M. Girard.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page