Connectez-vous à nous

Le ministre Jason Kenney visite les Arméniens

Actualités

Le ministre Jason Kenney visite les Arméniens

POLITIQUE FÉDÉRALE. L’Église Arménienne Apostolique Ste-Croix a accueilli le ministre de la Défense nationale et du Multiculturalisme, Jason Kenney, mardi en fin de matinée.

Commentaires

Le député de Calgary-Sud-Est était accompagné du candidat conservateur dans Laval—Les Îles, Roland Dick. Le candidat dans Vimy, Anthony Mavros, s’est joint à eux en cours de la rencontre.

Jason Kenney s’est adressé en français à la trentaine de personnes présentes et son discours a porté essentiellement sur l’histoire des Arméniens et la reconnaissance du génocide survenue en avril 1915, alors que plus d’un million de gens ont péri.

«Je suis allé en Arménie l’an dernier et je salue la détermination des Arméniens à ne pas oublier ce génocide. C’est une victoire de l’Histoire et je constate que le peuple est très fidèle aux sacrifices de leurs ancêtres», a-t-il évoqué d’entrée de jeu.

Motion

Le politicien a aussi rappelé qu’en 2004, il avait eu «le privilège et l’honneur» de seconder une motion pour que le Canada reconnaisse officiellement le génocide arménien, un massacre que nient encore plusieurs 100 ans après les faits.

«C’est la vérité et c’est le plus grand crime de l’histoire moderne», a martelé le député, qui a par la suit vanté l’ouverture du gouvernement Harper envers les minorités religieuses persécutées au Moyen-Orient. On se rappelle que le premier ministre a promis la mise sur pied d’un programme pour ces gens, au coût de 9 M$, si son parti était reconduit au pouvoir le 19 octobre.

«Le Canada a déjà accueilli 20 000 réfugiés et nous en accueillerons 10 000 de plus afin de les protéger», a souligné le ministre, évoquant la détermination des conservateurs d’éviter d’autres tragédies.

Un choix, des conséquences

Jason Kenney a bien sûr invité son auditoire à voter pour les conservateurs aux prochaines élections fédérales, évoquant que certains choix viennent avec des conséquences directes et graves.

«Si Justin Trudeau ou Thomas Mulcair est élu, terminé les actions envers les minorités. Elles seront laissées à elles-mêmes», a-t-il insisté.

Connaître les candidats

Le candidat conservateur du comté a ensuite pris la parole, expliquant qu’il ne faudra pas voter les yeux fermés le 19 octobre.

«Apprenez à connaître vos candidats. Aller sur Google et Facebook et lisez sur eux», a conseillé l’aspirant député d’origine libanaise, qui prône les idées des conservateurs depuis son arrivée au Canada, en 1990.

La rencontre a pris fin avec quelques mots du candidat conservateur dans Vimy, Anthony Mavros, qui a rappelé que les Grecs et les Arméniens se comprenaient, le premier peuple ayant aussi subi des pertes de vie par le passé.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page