Connectez-vous à nous

Le marché européen attire

Actualités

Le marché européen attire

EXPORTATION. Ils étaient 120 personnes à assister à la conférence de Pierre-Marc Johnson et d’Export Québec sur les occasions d’affaires, les défis et les enjeux que présente l’Accord économique et commercial global à venir entre le Canada et l’Union européenne.

Commentaires

Tenu à Laval, à la fin mai, cet événement a permis de lever le voile sur diverses composantes de ce pacte commercial et de fournir quelques pistes afin de percer le marché européen, qui compte 500 millions de consommateurs.

«Les entreprises bénéficient d’un délai d’environ deux ans pour se préparer avant l’entrée en vigueur de l’Accord», a déclaré Bruno Séguin, directeur par intérim du Centre des affaires internationales de Laval Technopole.

Et «c’est important de commencer maintenant», a-t-il enchaîné, tout en soulignant la disponibilité de son équipe à cet égard.

Manne

Président de Laval Technopole, David De Cotis a évoqué la manne que pourrait générer cet Accord, chiffrant à 2,2 G$ par année les retombées économiques pour le Québec et à 16 000 le nombre de nouveaux emplois.

«Laval compte bien obtenir sa juste part de ces retombées», a fait valoir M. De Cotis, sans manqué de rappeler le positionnement stratégique de la ville-région dans les secteurs-clés de la nouvelle économie.

La réduction des droits de douane et des entraves au commerce qu’entraînera l’Accord, que s’apprêtent à finaliser le Canada et l’Union européenne, devrait accroître les échanges commerciaux de 20 %, estime-t-on.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page