Connectez-vous à nous

Le maire Demers plus que satisfait du budget Leitao

Actualités

Le maire Demers plus que satisfait du budget Leitao

RÉACTION. Le maire Marc Demers n’a rien trouvé à redire sur le budget du gouvernement Couillard déposé le 27 mars.

Commentaires

C’est du moins ce qui ressort du communiqué publié par le cabinet du maire dans les heures suivant le dépôt du budget Leitao.

D’emblée, M. Demers qualifie d’«un pas dans la bonne direction» l’annonce de l’ajout de voies réservées sur l’autoroute 15, à Laval, et les investissements en vue du prolongement de l’autoroute 19.

En matière d’amélioration du réseau routier et de transport collectif, le seul bémol qu’il met est à l’effet que des efforts supplémentaires seront nécessaires afin de régler les problèmes de congestion à Laval et sur la Rive-Nord.

«Nous prenons acte des annonces d’aujourd’hui, mais nous serons attentifs à leur réalisation effective dans les années à venir», affirme-t-il, rappelant au passage que 18 maires de la couronne nord se réuniront le 23 avril pour discuter des moyens susceptibles de rendre plus fluide la circulation automobile dans la région.

Il a évidemment bien accueilli les investissements annoncés en vue de la construction d’un garage pour les autobus de la Société de transport de Laval (STL). «La contribution de Québec arrive à point nommé», dit-il en évoquant les besoins en infrastructures qui découlent du virage vert et technologique qu’aborde le transporteur public municipal.

Cannabis, logement et PME

Puis, dans l’ordre, il salue les transferts de quelque 60 M$ sur deux ans aux Municipalités pour les aider à répondre aux obligations qui leur incombent dans la foulée de la légalisation du cannabis. «Ces investissements sont plus que bienvenus», soutient le maire dont l’administration estime à 1,5 M$ les dépenses additionnelles juste pour la formation de ses policiers et l’acquisition d’équipements de détection.

Il souhaite que ces sommes transférées au Villes «ne soient pas soumises à une procédure de reddition de compte».

M. Demers voit également d’un bon œil plusieurs mesures proposées dans le budget provincial ciblant les besoins des familles, fait valoir le cabinet du maire.

«Les investissements en logements sociaux [et] les mesures permettant de favoriser la lutte contre les violences conjugales et sexuelles sont quelques exemples que nous saluons, déclare le principal intéressé. En tant que Municipalité amie des enfants et Municipalité amie des aînés, nous sommes heureux de constater que les clientèles les plus fragilisées obtiendront une certaine aide supplémentaire.»

Quant aux PME – qui composent essentiellement le tissu économique lavallois, souligne-t-il -, le maire Demers se dit «satisfait» de la baisse graduelle de 8 à 4 % de l’impôt sur le revenu pour les entreprises des secteurs des services et de la construction, ce qui favorisera «le maintien de leur compétitivité».

C’est du moins ce qui ressort du communiqué publié par le cabinet du maire dans les heures suivant le dépôt du budget Leitao.

D’emblée, M. Demers qualifie d’«un pas dans la bonne direction» l’annonce de l’ajout de voies réservées sur l’autoroute 15, à Laval, et les investissements en vue du prolongement de l’autoroute 19.

En matière d’amélioration du réseau routier et de transport collectif, le seul bémol qu’il met est à l’effet que des efforts supplémentaires seront nécessaires afin de régler les problèmes de congestion à Laval et sur la Rive-Nord.

«Nous prenons acte des annonces d’aujourd’hui, mais nous serons attentifs à leur réalisation effective dans les années à venir», affirme-t-il, rappelant au passage que 18 maires de la couronne nord se réuniront le 23 avril pour discuter des moyens susceptibles de rendre plus fluide la circulation automobile dans la région.

Il a évidemment bien accueilli les investissements annoncés en vue de la construction d’un garage pour les autobus de la Société de transport de Laval (STL). «La contribution de Québec arrive à point nommé», dit-il en évoquant les besoins en infrastructures qui découlent du virage vert et technologique qu’aborde le transporteur public municipal.

Cannabis, logement et PME

Puis, dans l’ordre, il salue les transferts de quelque 60 M$ sur deux ans aux Municipalités pour les aider à répondre aux obligations qui leur incombent dans la foulée de la légalisation du cannabis. «Ces investissements sont plus que bienvenus», soutient le maire dont l’administration estime à 1,5 M$ les dépenses additionnelles juste pour la formation de ses policiers et l’acquisition d’équipements de détection.

Il souhaite que ces sommes transférées au Villes «ne soient pas soumises à une procédure de reddition de compte».

M. Demers voit également d’un bon œil plusieurs mesures proposées dans le budget provincial ciblant les besoins des familles, fait valoir le cabinet du maire.

«Les investissements en logements sociaux [et] les mesures permettant de favoriser la lutte contre les violences conjugales et sexuelles sont quelques exemples que nous saluons, déclare le principal intéressé. En tant que Municipalité amie des enfants et Municipalité amie des aînés, nous sommes heureux de constater que les clientèles les plus fragilisées obtiendront une certaine aide supplémentaire.»

Quant aux PME – qui composent essentiellement le tissu économique lavallois, souligne-t-il -, le maire Demers se dit «satisfait» de la baisse graduelle de 8 à 4 % de l’impôt sur le revenu pour les entreprises des secteurs des services et de la construction, ce qui favorisera «le maintien de leur compétitivité».

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page