Connectez-vous à nous

Le feu gâche le Jour de l’an de deux familles

lidl opening times today

Actualités

Le feu gâche le Jour de l’an de deux familles

Les célébrations de la Saint-Sylvestre et du Nouvel An ont pris une triste tournure pour des citoyens de Chomedey qui ont vu leurs résidences lourdement endommagées par des incendies.

Dans les deux cas, le Service de sécurité incendie de Laval a notamment relevé que les avertisseurs de fumeur étaient non fonctionnels.

D’abord, le 31 décembre, c’est à 20h35 que le 911 a été rejoint pour témoigner d’un feu dans un bâtiment résidentiel de deux étages en bois et briques de la rue Maurice-Gauvin, tout près de l’autoroute 15 et du boulevard Saint-Martin.

À leur arrivée sur place, dès 20h40, les premiers des 23 pompiers requis par l’intervention, soit 6 unités, ont repéré de la fumée sortant du second étage, tout en constatant que l’évacuation des lieux avait été complétée.

Les pompiers ont contrôlé l’incendie dès 21h22, découvrant que le feu avait débuté dans l’assemblage du foyer et de la cheminée avant de se propager à la structure de la maison et le toit, causant des dommages de 80 000 $ au bâtiment et 20 000 $ à son contenu.

Une personne devra se reloger en raison de cet incendie.

Cendrier inapproprié

Dans la nuit du 1er janvier, c’est du côté de la rue Mill Hill, non loin du parc Kennedy, que les pompiers ont dû se diriger après le premier appel incendie de l’année fait au 911 sur le coup de 3h21.

De la fumée était apparente au sous-sol quand les premiers pompiers ont fait irruption devant la résidence d’un seul étage.

Un total de 19 sapeurs, soit 6 unités, ont maîtrisé la situation dès 3h59, s’apercevant qu’un article de fumeur était la cause des flammes ayant débuté dans le salon du sous-sol.

«Nous tenons à souligner de nouveau que les mégots doivent être déposés dans un cendrier stable prévu à cet effet, de rappeler Vincent Mercier, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Laval. Également, les résidus provenant d’article de fumeur doivent être mis dans un contenant métallique.»

Deux personnes devront se reloger temporairement en raison de cet incident ayant entraînés des dommages évalués à 40 000 $ pour le bâtiment et 20 000 $ pour son contenu.

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page