Connectez-vous à nous

Le dodgebow arrive à Laval

lidl opening times today

Sports

Le dodgebow arrive à Laval

TIR À L’ARC. Les Lavallois pourront découvrir le dodgebow, un nouveau sport, le samedi 5 mars au Cosomplex, 807, rue Marshall, à Chomedey.

Commentaires

Mélange de ballon-chasseur et paintball, le dodgebow demande endurance, précision et stratégie.Les organisateurs croient qu’ils seront plus de 150 à fouler le terrain pour s’adonner au combat de tir à l’arc par équipe.

Deux formations de 10 joueurs s’arment et s’affrontent dans la bonne humeur durant 45 minutes. Les groupes d’amis choisissent de s’entraider ou s’affronter pour vaincre leurs opposants.

Casque de protection et arc en main, ils attendront le départ sifflé des fondateurs sur le coup de 15h.

Au milieu du terrain, on retrouve les munitions: des flèches avec des bouts en mousse. Une fois le coup départ sonné, les joueurs se ruent vers le milieu de terrain pour récupérer les flèches. Pour se protéger des coups adverses, des murs de protection et des palettes en bois ont été installés.

«C’est excellent pour le cardio. Les gens sont essoufflés, car ils courent pour ne pas être touchés et récupérer les flèches», lance un des fondateurs, Cyril Brouillard.

«Tout l’équipement est fourni. C’est un sport sécuritaire. Les flèches, qui ont des bouts en mousse sont inoffensives, et la puissance des arcs est limitée. Le participant doit apporter des vêtements confortables et ses espadrilles tout simplement», poursuit-il.

Ce jeu est digne de Katniss Everdeen, vedette du film The Hunger Games, prête à faire tomber le Capitole en sauvant les fesses de Peeta au passage.

«Contrairement à The Hunger Games, il n’y aura pas de mort», admet avec une pointe d’humour Cyril Brouillard.

Ce film a d’ailleurs permis au tir à l’arc d’avoir de nombreux admirateurs et de regagner en popularité.

Modes de jeux

Le dodgebow offre les poussées d’adrénaline du paintball sans la douleur physique. Pendant un combat de tir à l’arc, les participants ne se lancent pas uniquement dans l’arène. Il existe différents types de jeux.

«Les bases du jeu restent toujours les mêmes, mais il y a beaucoup de variations possibles», précise M. Brouillard.

Une percée au Québec

Ce nouveau sport, qui a vu le jour en Australie, est en plein essor aux États-Unis et dans le reste du Canada. Toutefois, il restait étonnamment absent au Québec jusqu’à l’été dernier.

Cyril Brouillard, Adam Martelli et Scott McDonach ont eu la chance de jouer au dodgebow lors d’un voyage à l’extérieur de la province.

«Nous avons eu un véritable coup de foudre. Nous voulions faire découvrir ce sport aux Québécois. Nous avons amené le concept à Montréal l’été dernier et là, cet hiver, à Laval. Nous espérons que ça connaîtra un succès», termine Cyril Brouillard.

Information et inscriptions: dodgebow.ca ou au 514 360-6428.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page