Connectez-vous à nous

Le CRE obtient le statut d’organisme de bienfaisance

Actualités

Le CRE obtient le statut d’organisme de bienfaisance

L’Agence de revenu du Canada reconnaît au Conseil régional de l’environnement (CRE) de Laval le statut d’organisme de bienfaisance.

Commentaires

Cette reconnaissance lui vaut, entre autres privilèges fiscaux, d’être autorisé à remettre des reçus aux fins de l’impôt pour tout don de plus de 20 $ qu’il soit en nature ou en espèces.

Les dons en argent seront versés dans un fonds qui servira à financer toutes sortes de projets porteurs pour la collectivité, nommément la création d’une Maison de l’environnement.

Désormais, se réjouit la direction lavalloise du CRE, les individus comme les entreprises ayant à coeur la cause environnementale pourront soutenir plus facilement le travail pour la protection de l’environnement, la conservation des milieux naturels, la promotion de l’écoresponsabilité et le déploiement d’outils et solutions pour faire face aux changements climatiques.

Le budget double

L’obtention de ce statut particulier auprès d’Ottawa s’avère une nouvelle source de financement non négligeable pour le CRE qui, depuis le 1er avril, a vu son budget annuel passer du simple au double.

En clair, pour l’exercice en cours, l’organisme lavallois s’est vu confier une enveloppe de 200 000 $ de la part du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, alors qu’il avait l’habitude de recevoir annuellement 94 500 $ en provenance de Québec.

Rappelons qu’au dépôt du budget provincial, le 27 mars, le gouvernement provincial allongeait 1,85 M$ de plus par année pour les trois exercices à venir en soutien au Regroupement national et ses 16 conseils régionaux de l’environnement disséminés à travers la province.

Cette reconnaissance lui vaut, entre autres privilèges fiscaux, d’être autorisé à remettre des reçus aux fins de l’impôt pour tout don de plus de 20 $ qu’il soit en nature ou en espèces.

Les dons en argent seront versés dans un fonds qui servira à financer toutes sortes de projets porteurs pour la collectivité, nommément la création d’une Maison de l’environnement.

Désormais, se réjouit la direction lavalloise du CRE, les individus comme les entreprises ayant à coeur la cause environnementale pourront soutenir plus facilement le travail pour la protection de l’environnement, la conservation des milieux naturels, la promotion de l’écoresponsabilité et le déploiement d’outils et solutions pour faire face aux changements climatiques.

Le budget double

L’obtention de ce statut particulier auprès d’Ottawa s’avère une nouvelle source de financement non négligeable pour le CRE qui, depuis le 1er avril, a vu son budget annuel passer du simple au double.

En clair, pour l’exercice en cours, l’organisme lavallois s’est vu confier une enveloppe de 200 000 $ de la part du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, alors qu’il avait l’habitude de recevoir annuellement 94 500 $ en provenance de Québec.

Rappelons qu’au dépôt du budget provincial, le 27 mars, le gouvernement provincial allongeait 1,85 M$ de plus par année pour les trois exercices à venir en soutien au Regroupement national et ses 16 conseils régionaux de l’environnement disséminés à travers la province.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page