Connectez-vous à nous
gouvernement québec COVID-19
:«À mesure que la situation va s'améliorer, on va redescendre l'escalier des paliers d'alerte. Du rouge à l'orange. De l'orange au jaune, jusqu'au palier vert. Si l'on continue comme ça, on va passer à travers la 3e vague et on va avoir un bel été. On est en train de réunir les conditions gagnantes!», a notamment affirmé le premier ministre Legault en conférence de presse ce mardi 27 avril. (Photo 2M.Media - Archives)

COVID-19

Le couvre-feu passera à 21h30 à Laval

Alors que depuis ce mardi 27 avril, la vaccination s’étend notamment aux personnes ayant une déficience physique ou intellectuelle, ainsi qu’un trouble du spectre de l’autisme, le premier ministre François Legault a annoncé que le couvre-feu allait passer de 20h à 21h30 le lundi 3 mai sur le territoire de Laval.

Montréal pourra également bénéficier de cette mesure, bien que les deux régions limitrophes demeurent au palier maximal d’alerte, en zone rouge.

«Nous sommes en train de sortir du tunnel, a notamment déclaré le premier ministre québécois devant les médias dans l’après-midi du mardi 27 avril. Cependant, si l’on ne veut pas se faire frapper par le train de la 3e vague, nous devons sortir de ce tunnel avec prudence. Nous devons assouplir nos mesures très graduellement.»

Rien de gagné

Si la situation épidémiologique s’améliore à plusieurs endroits au Québec, dont Laval et la grande région métropolitaine, la situation est toujours jugée fragile dans plusieurs hôpitaux et de l’incertitude quant à la propagation des variants. C’est pourquoi, la situation continue d’être suivie de près dans chacune des régions du Québec, a prévenu François Legault.

« Le tiers des adultes sont vaccinés, a-t-il ajouté. Ce n’est cependant pas assez pour affirmer que nous avons désormais une couverture vaccinale. J’avais dit que le mois d’avril serait le mois de tous les dangers. Le mois est presque fini et le Québec continue de résister au pire de la 3e vague. Nos mesures ont fonctionné. On a évité le pire, mais la partie n’est pas finie.»,

Pour sa part le ministre provincial de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé a déclaré: «Nous observons depuis quelques jours une stabilisation, et même une baisse, des principaux indicateurs, mais la situation du dernier mois a eu des effets dans nos hôpitaux. La vaccination des groupes prioritaires s’accélère de plus en plus et nous pourrons sous peu amorcer celle de la population générale. D’ici à ce qu’une part suffisamment importante de la population soit protégée, le respect des mesures sanitaires demeure essentiel afin de ne pas miner tous les efforts que nous avons déployés jusqu’à maintenant.»

Vaccination accrue

Rappelons qu’en date du mardi 27 avril, la prise de rendez-vous pour la vaccination sera possible pour toute personne présentant une incapacité motrice, intellectuelle, de la parole ou du langage, visuelle, auditive ou associée à d’autres sens, ou encore liée à un trouble du spectre de l’autisme.

Cette dernière a donc été devancée par rapport au plan initial. Soulignons qu’une personne proche aidante par personne faisant partie de cette clientèle peut également s’inscrire.

Pour prendre rendez-vous, il suffit de contacter le 1 877 644-4545 ou s’inscrire en ligne à Québec.ca/vaccinCOVID .

Dans la province, 45 757 doses administrées s’ajoutent, soit 44 629 doses dans les dernières 24 heures et 1128 doses avant le 26 avril, pour un total de 2 916 897, à ce jour.

Couvre-feu changé

Rappelons aussi les exceptions permises quant au respect du couvre-feu qui sera assoupli dès la semaine prochaine, soit

  • Une personne dont la présence est essentielle sur les lieux de son travail ou qui doit assurer le transport des biens nécessaires à la poursuite des activités de son entreprise;
  • Une personne qui se rend dans une pharmacie pour obtenir des médicaments ou des produits pharmaceutiques, hygiéniques ou sanitaires;
  • Une personne qui doit se rendre à l’hôpital ou à la clinique, chez le dentiste, l’optométriste, ou en revenir;
  • Une personne qui doit se rendre à une clinique de vaccination ou en revenir;
  • Une personne qui doit se rendre au chevet d’un parent malade ou blessé;
  • Un étudiant qui doit participer à un cours du soir en présentiel ou à un laboratoire dans une école reconnue;
  • Un parent qui doit reconduire son ou ses enfants chez l’autre parent qui en a la garde;
  • Une personne qui, pour se rendre à sa destination à la suite de son trajet, doit prendre un autobus assurant un service interrégional ou interprovincial, un train, un avion ou un navire assurant le service de traverse de Matane–Baie-Comeau–Godbout, d’Harrington Harbour–Chevery, de la rivière Saint‑Augustin ou de l’île d’Entrée–Cap-aux-Meules ou le service de desserte maritime de l’Île‑de‑la‑Madeleine ou de l’île d’Anticosti et de la Basse‑Côte‑Nord du réseau de la Société des traversiers du Québec;
  • Une personne qui doit sortir pour que son chien puisse faire «ses besoins», dans un rayon maximal d’un kilomètre autour de sa résidence ou de ce qui en tient lieu;
  • Une personne qui se déplace pour se conformer à un jugement rendu par un tribunal, pour répondre à une assignation à comparaître devant un tribunal ou pour permettre l’exercice des droits de garde ou d’accès parentaux;
  • Une personne qui doit accompagner une autre personne incapable de conduire pour se rendre à un rendez-vous médical ou à un autre service essentiel;
  • Un parent qui doit accompagner un enfant malade à l’hôpital;
  • Une personne qui se déplace pour faire un don de sang à Héma-Québec;
  • Un parent qui doit aller reconduire son adolescent à son travail;
  • Les personnes sans-abris.

Masque à l’extérieur

Québec a aussi amené quelques précisions concernant le port du masque à l’extérieur.

Il n’est pas nécessaire de le porter lorsqu’une personne se retrouve seule ou en compagnie des membres de son foyer.

Les rassemblements extérieurs de huit personnes de foyers différents demeurent autorisés. Le port du masque est toutefois obligatoire sauf si les personnes sont assises à deux mètres de distance les uns des autres.

Situation provinciale

Au Québec, le bilan est maintenant de 346 596 cas (+ 899 en 24 heures) et 10 898 décès (+ 12 depuis hier).

  • Laval : 29 464
  • Montréal : 124 432
  • Laurentides : 19 560
  • Lanaudière : 22 902
  • Montérégie : 47 806
  • Capitale-Nationale : 30 782
  • Mauricie – Centre-du-Québec : 14 079
  • Estrie : 13 068
  • Outaouais : 11 077
  • Chaudière-Appalaches : 16 380
  • Bas-Saint-Laurent : 2836
  • Saguenay-Lac-Saint-Jean : 10 167
  • Abitibi-Témiscamingue : 1098
  • Côte-Nord : 507
  • Nord-du-Québec : 90
  • Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : 1826
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James : 119
  • Nunavik : 46
  • Hors Québec : 354
  • Région à déterminer : 3

Au total, 667 personnes sont toujours hospitalisées (+3 en 24 heures), dont 170 aux soins intensifs (+3 depuis la veille).

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page