Connectez-vous à nous

Le chemin de la Petite-Côte ciblé par des mesures d’atténuation

Actualités

Le chemin de la Petite-Côte ciblé par des mesures d’atténuation

CIRCULATION. Le chemin de la Petite-Côte, dans le quartier Champfleury, fait l’objet de nouvelles mesures visant à diminuer le débit de voitures et la vitesse sur cet ancien chemin de campagne.

Commentaires

Il s’agit du premier de 10 projets-pilotes que l’administration Demers mettra de l’avant au cours de la prochaine année, indique le conseiller municipal de Fabreville, Michel Trottier.

Terre-plein en continu

Déjà, les automobilistes circulant en direction nord sur le boulevard Le Corbusier n’ont plus accès au chemin de la Petite-Côte, le terre-plein ayant été fermé rend impossible le virage à gauche depuis le 17 novembre.

Selon M. Trottier, ce trajet était celui de quelque 3500 usagers de la route qui court-circuitaient quotidiennement le boul. Dagenais, principalement aux heures de pointe du matin et du soir. Une situation qui n’était pas sans «affecter grandement la qualité de vie et la sécurité» des familles habitant le chemin de la Petite-Côte, poursuit le conseiller indépendant.

Autre mesure

La seconde mesure, qui entrera en vigueur au printemps prochain, consistera à aménager des saillies de trottoir temporaires en deux endroits stratégiques de sorte à diminuer la vitesse sur le chemin de la Petite-Côte.

Celui-ci s’en verra réduit de trois pieds de chaque côté dans la portion située à l’ouest de la rue des Fous-de-Bassan et à l’est du boulevard des Rossignols.

«Les automobilistes qui emprunteront le chemin de la Petite-Côte n’auront pas le choix de diminuer leur vitesse en raison de l’effet visuel « entonnoir »», observe Michel Trottier.

Pétition

En décembre 2014, une soixantaine de résidents du secteur avaient déposé une première pétition à l’hôtel-de-ville, dénonçant la circulation dense et extrêmement rapide sur ce tronçon de 700 mètres qui dessert un centre de la petite enfance, deux garderies et le parc de la Rousserolle.

Les pétitionnaires y réclamaient l’installation de panneaux d’arrêt  aux cinq intersections du chemin de la Petite-Côte entre les boulevards Le Corbusier et des Rossignols.

«Les différents services de la Ville ont compris les préoccupations des citoyens très souvent exprimées au conseil municipal. Cette nouvelle approche qui a pour objectif d’assurer le confort et la sécurité des citoyens est encourageante pour la suite des choses», se réjoui le conseiller municipal de Fabreville.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page