Connectez-vous à nous

Le CF Carrefour Laval en mode solution

Actualités

Le CF Carrefour Laval en mode solution

ÉCONOMIE. Établi au Carrefour Laval depuis 1974, le magasin Sears a laissé un grand vide de 140 000 pieds carrés derrière lui le 14 janvier, date à laquelle ses portes se sont fermées une dernière fois.

Commentaires

Le commerce occupait cette superficie répartie sur deux étages, un vaste local que peu de bannières de la province peuvent combler, indique Jacqueline Kost, directrice générale du CF Carrefour Laval. Et même si les difficultés de l’entreprise étaient connues de tous, la fermeture a pris l’industrie de court.

«On savait que cela arriverait éventuellement, mais pas aussi rapidement, explique Mme Kost. Il y a des joueurs au Canada, mais ils ne sont malheureusement pas encore prêts à venir au Québec. Il est donc clair pour nous que c’est un projet de morcellement et que l’espace sera loué à plus d’un joueur.»

Les milliers de dollars perdus en loyer chaque mois font évidemment mal au Carrefour Laval, qui appartient au groupe Cadillac Fairview. Cependant, contrairement à d’autres centres commerciaux, la disparition de Sears ne devrait pas trop impacter les magasins adjacents.

«Dans certains centres, les commerces autour bénéficiaient de son achalandage [de par son emplacement]. Ici, notre porte la plus achalandée est celle située tout juste à côté de Sears (no. 5), face au stationnement étagé de près de 1000 cases. On pense que ça va moins nuire aux locataires autour parce qu’il y a quand même des magasins qui sont très connus et installés là depuis longtemps.»

Mise à niveau

La directrice explique qu’un suivi est fait aux deux semaines avec les responsables du développement et ceux de location de Cadillac Fairview afin de voir comment pourvoir au départ du magasin qui était, avec Anjou, parmi les meilleurs au Québec, mentionne Jacqueline Kost. «On cherche des opportunités à court terme pour remplir le vide, générer des revenus et éviter un mur noir. On doit rentabiliser notre immobilier.»

Pour les nouveaux locataires, des travaux de rénovation devront être réalisés dans le local du Sears. «Il y a des équipements majeurs qui ont été refaits avec les années. Il faudra toutefois mettre à neuf les escaliers roulants et installer un ascenseur près de ceux-ci, pour les gens à mobilité réduite et les aînés. Ce sont de grosses discussions et des plans importants. C’est un projet que le CF Carrefour Laval ne pensait pas avoir à travailler tout de suite, mais on s’y met. Ça avance et des gens se sont montrés intéressés», de conclure Jacqueline Kost.

Le commerce occupait cette superficie répartie sur deux étages, un vaste local que peu de bannières de la province peuvent combler, indique Jacqueline Kost, directrice générale du CF Carrefour Laval. Et même si les difficultés de l’entreprise étaient connues de tous, la fermeture a pris l’industrie de court.

«On savait que cela arriverait éventuellement, mais pas aussi rapidement, explique Mme Kost. Il y a des joueurs au Canada, mais ils ne sont malheureusement pas encore prêts à venir au Québec. Il est donc clair pour nous que c’est un projet de morcellement et que l’espace sera loué à plus d’un joueur.»

Les milliers de dollars perdus en loyer chaque mois font évidemment mal au Carrefour Laval, qui appartient au groupe Cadillac Fairview. Cependant, contrairement à d’autres centres commerciaux, la disparition de Sears ne devrait pas trop impacter les magasins adjacents.

«Dans certains centres, les commerces autour bénéficiaient de son achalandage [de par son emplacement]. Ici, notre porte la plus achalandée est celle située tout juste à côté de Sears (no. 5), face au stationnement étagé de près de 1000 cases. On pense que ça va moins nuire aux locataires autour parce qu’il y a quand même des magasins qui sont très connus et installés là depuis longtemps.»

Mise à niveau

La directrice explique qu’un suivi est fait aux deux semaines avec les responsables du développement et ceux de location de Cadillac Fairview afin de voir comment pourvoir au départ du magasin qui était, avec Anjou, parmi les meilleurs au Québec, mentionne Jacqueline Kost. «On cherche des opportunités à court terme pour remplir le vide, générer des revenus et éviter un mur noir. On doit rentabiliser notre immobilier.»

Pour les nouveaux locataires, des travaux de rénovation devront être réalisés dans le local du Sears. «Il y a des équipements majeurs qui ont été refaits avec les années. Il faudra toutefois mettre à neuf les escaliers roulants et installer un ascenseur près de ceux-ci, pour les gens à mobilité réduite et les aînés. Ce sont de grosses discussions et des plans importants. C’est un projet que le CF Carrefour Laval ne pensait pas avoir à travailler tout de suite, mais on s’y met. Ça avance et des gens se sont montrés intéressés», de conclure Jacqueline Kost.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page